mardi, octobre 02, 2007

La différence entre la France et la Grande-Bretagne

Quelquefois, on peut s'éviter un long discours pour comprendre les différences entre deux pays, un petit exemple suffit.

Les «spotters» sont des passionnés qui se rendent dans les aéroports ou aux abords de ceux-ci pour photographier les avions et noter leurs immatriculations. Juste comme ça, pour le plaisir.

Ils se déplacent généralement en groupe, munis d'un carnet de notes, de jumelles, d'appareils photos et de packs de bière.

En Grande-Bretagne, la police vient de lancer un programme de coopération avec les associations de «spotters», bien contente de profiter de ces vigiles disponibles, souvent compétents à force de trainer sur les plateformes et gratuits (1).

En France, les "spotters" sont interdits par arrêté préfectoral aux abords des aéroports internationaux.

*****************

(1) : comme on est en France, où la confiance dans l'intelligence du citoyen, même parmi les citoyens eux-mêmes, est nulle, il faut que je m'explique sur l'efficacité des bénévoles.

Si vous allez sur n'importe quelle plateforme de France où il y a des aéroclubs, il ne faudra pas plus que quelques minutes avant que vous soyez repérés. Si, au bout de quelques minutes supplémentaires, les raisons de votre présence ne sont pas devenues claires, quelqu'un vous abordera avec toutes les formes de la politesse (on ne sait jamais, l'espoir d'un nouveau cotisant au club) pour s'enquérir des motivations de votre visite.

Sur la plateforme où je sévis, il y avait des vols d'essence (l'essence d'aviation, c'est bon pour les motos), bien que la brigade de gendarmerie se trouve sur le terrain. Ce sont des membres d'un club qui, sortant d'une réunion tardive, ont avisé un véhicule suspect («Vin' diou que v'là ! J'la jamais vu ici c'cochon là !») et ont prévenu les pandores.

Des «spotters» dûment motivés dans le style «on compte sur vous les gars» ne seraient pas moins attentifs.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Le monde n'est pas fait que d'agneaux ...

N'est il pas assez simple à quelqu'un de mal intentionné de se couvrir comme spotter pour faire du renseignement pour réseau nocif ...
Les collegues spotters qu'il ne va pas manquer de se faire (communauté communauté ...avec une bonne biere en plus) ne vont ils pas devenir à leurs corps défendant eux même sources d'information de réseaux souterrains mal-intentionnés ???

Je pense qu'en manière de lutte contre le terrorisme nous ne sommes pas forcément champion du monde mais je ne vois pas les anglais donner trop de leçons sur la question !

fboizard a dit…

Et il faut interdire les cyclistes aux abords de Roissy : Dieu sait quelles saloperies on peut dissimuler dans un cadre de vélo ...

Epicier vénéneux a dit…

"Dieu sait quelles saloperies on peut dissimuler dans un cadre de vélo ..."

Et dans un cycliste, alors...

La PAF, les mirlitons et certains copilotes sont de vrais psychopathes.
Je faisais de ça quand j'étais jeune à Marignane, sur une butte mitoyenne d'Eurocopter qui surplombe la 32R.

Je dis "copilotes" parce qu'une fois c'en est un qui m'a dénoncé en courte finale (faut être assis à droite pour voir la butte en question), comme s'il n'avait pas mieux à faire à ce moment-là que de regarder par la fenêtre...

La première fois au poste ils l'ont jouée sévère, avec ouverture d'un dossier à mon nom, genre dissuasion/intimidation.

La seconde fois, comme ils ont vu que la plupart des spotters se foutent de leurs menaces, ils offrent le café et regardent les photos.

En ce qui concerne une Nième application du principe de précaution pour cause de "réseau nocif", je vous signale que ceux qui sont d'actualité sont abstèmes, comme Hitler d'ailleurs (enfin, il paraît), mais c'est une autre Histoire.wwygrl

fboizard a dit…

Effectivement, l'examen attentif du pack de bières est un moyen aisé de distinguer le faux spotter du vrai spotter.

Mais on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif : on ne fera pas exploiter les ressources du citoyen à une administration qui le considère soit comme un nuisible, soit comme un sujet, soit comme un contribuable.

Anonyme a dit…

Merci pour "abstème", mot que j' ignorais.
Serait-il abusif de vous demander s' il existe l' équivalent pour désigner ceux qui ne boivent pas d' eau ?

Erick

fboizard a dit…

Soiffards, alcooliques, poivrots, etc ...