vendredi, décembre 07, 2007

Crash de Rafale


Communiqué du ministère de la défense :

Un avion de combat Rafale de la base aérienne de Saint-Dizier (Haute-Marne) s’est écrasé, jeudi 6 décembre, vers 18h20 sur la commune de Neuvic (Corrèze), lors d’une mission d’entraînement. La chute de l’appareil, dans une zone inhabitée, n’a fait aucune victime au sol. Si l’épave de l’avion a été localisée cette nuit, le pilote, un aviateur confirmé, est toujours porté disparu.

Alors que deux Rafale effectuaient une mission d’entraînement à environ 4 000 mètres d’altitude, entre Tulle et Clermont-Ferrand, l’un des appareils a disparu des écrans radars pour une raison indéterminée.

C’est le seul crash d’un Rafale depuis son entrée en service dans l’armée.

C'est bien dommage pour le pilote.

Il est dans l'ordre des choses que les pilotes aient des défaillances ou fassent des conneries, que les avions tombent en panne et que quelques uns finissent par percuter la planète. L'atterrissage n'est qu'une chute (à peu près) contrôlée.

Pour un avion qui ne se vend pas, chaque accident est dramatique, ça n'arrange pas les choses. Mais le Rafale a un bon bilan de sécurité par rapport à ses concurrents.

Finalement, pour la carrière de cet avion, le plus dommageable est qu'il va être difficile, d'après les informations disponibles actuellement, de connaitre les causes de l'accident. Evidemment, comme le pilote n'a pas communiqué et ne s'est pas éjecté, on évoquera un malaise, toujours possible. Mais il subsistera un doute.

1 commentaire:

blabla a dit…

aujourd'hui une zone interdite à vue le jour sur plusieurs dizaines d'hectares qui vont être grillagés etc...

ça rappele tchernobyl...

quel secret protege t on ? je ne pense pas qu'un bout de grillage protege ce périmètre des gens qui ont intéret à aller fouiner ...