dimanche, décembre 30, 2007

Les divorcés contre l'environnement

Délicieux petit article de Darlrymple : Separation anxiety. Je vous résume.

Une étude montre que les divorcés consomment 50 % de plus d'énergie que les mariés. Les divorcés font donc bien plus de dégats que tous les 4x4 de la terre. C'est compréhensible : le mariage permet, entre autres, des économies d'échelle.

Les environnementalistes vont ils faire des manifs du genre «Sauvez l'environnement, restez avec l'homme (ou la femme) que vous détestez !» et exiger une taxe «verte» sur les divorces ? Bien sûr que non.

Conclusion ? L'écologisme est bien plus attaché à détruire un mode de vie qu'à véritablement sauver l'environnement.

On s'en doutait.

5 commentaires:

Fabien a dit…

A qui profite le crime?
Résumé des épisodes précédents : notre mode de vie n'est pas à l'origine des changements climatiques si il y a. Les 4x4 de mères de famille à la sortie des écoles pourraient continuer leur ballet insoutenable de bêtise que cela n'aurait aucune incidence sur notre terre porteuse.
Pourtant, on nous assomme de discours sur notre responsabilité, on nous abreuve comme des veaux d'informations poussées aux antibiotiques (c'est pas automatique!) réduisant notre existence à des polueurs-payeurs. A qui profite le crime? Qui tire les ficelles? Y a t-il une volonté de contrôler notre masse naïve au profit d'entités économiques (les vendeurs de pétrole, de bio, d'OGM, de climatiseurs...)?
Sommes nous dirigés par des imbéciles ou par de fins VRP?

fboizard a dit…

Si les écolos n'étaient pas des imbéciles, l'histoire de la couche d'ozone leur servirait d'avertissement.

On sait maintenant que les fluctuations du fameux trou sont en grande partie naturelles et que la crise était énormément exagérée, d'ailleurs on n'entend plus parler.

Par contre, des industriels de la chimie avaient des substituts des CFC à caser et ils n'auraient jamais pu sans l'hystérie ozonienne.

Je pense que le moteur de l'hystérie réchauffiste est anti-libérale et anti-capitaliste, l'environnementalisme n'est qu'un masque, mais que le capitalisme est tellement souple et les capitalistes tellement imaginatifs qu'ils finiront bien par la récupérer à leur profit.

daredevil2007 a dit…

Je ne sais si les "capitalistes" finiront par "la" récupérer comme vous le dites ; une chose est sûre, cette politique représente tout simplement une atteinte aux libertés individuelles... on retombe dans la pensée marxiste moralisatrice qui veut le meilleur pour l'individu au nom d'un bien général supérieur que bien entendu cette idéologie est la seule à défendre...
Il est vrai, la liberté est trop dangereuse pour qu'on la laisse entre toutes les mains!

Anonyme a dit…

Dans la foulée du camarade Dalrymple, on peut souligner que ceux qui s'indignent que Sarkozy s'affiche avec une chanteuse légère de la cuisse, prétendant que cela dégrade la fonction présidentielle, qu'ils ont honte pour l'image de la France, etc, sont les mêmes qui montrent les dents dès que quelqu'un ose critiquer la diffusion de films pornographiques visibles par les enfants à la télé, qui hurlent à l'hitlérisme dès que quelqu'un prononce les mots "valeurs familiales", qui en appellent aux tribunaux pour peu que vous suggériez que l'adoption homosexuelle n'est pas le nirvana social, etc.

Le gauchisme, c'est l'hypocrisie.

Les gauchistes occidentaux sont les grenouilles de bénitier du XXIème siècle.

Erick a dit…

Et les divoreces créent des familles mono-parentales qui consomment de l' API.
Tout fout le camp : la famille et le budget de l' Etat.