mercredi, février 27, 2008

Hyperactivité ou pédalage dans la semoule ?

Le «Sarko bashing» étant à la mode, j'y vais de ma louche. Nicolas Sarkozy justifie son «hyperactivité» comme étant un devoir. Mais, il est plus un agité qu'un hyperactif, c'est la différence entre le mouvement brownien et le développement de l'embryon.

Cependant, si c'était à refaire, avec encore plus d'hésitations si c'est possible, je voterais encore pour lui.

En effet, regardons l'alternative : Ségolène Royal. Neuf mois après l'élection présidentielle perdue, le PS et sa candidate semblent figés dans la vaine agitation, qui est une forme de l'inaction. Les mois sont passés sur eux comme un jour : pas l'ombre d'une pensée originale, pas l'espoir d'une nouvelle tête.

Les JF Kahn et consorts sont obligés de nous ressortir les vieilles lunes de la République en danger et de la monarchie élective (1) pour donner à l'opposition un semblant de vie.

La gauche ne change pas : zéro pensée, 100 % de mauvaise foi. Ca critique, ça critique, mais plus haut que le niveau des paquerettes. A moins que la prose universitaire de Badiou traitant les électeurs de Sarkozy de rats soit d'une subtilité qui me reste inaccessible, à moi, misérable rat.

Est-ce qu'on leur expliqué à tous ces gens que Blum et Jaurès avaient un cerveau et qu'ils leur arrivaient d'en faire bon usage et même, phénomène inimaginable de nos jours, d'avoir des scrupules ?

(1) : De Gaulle, Giscard, Mitterrand, Chirac ont eu droit à cette accusation. Pompidou a eu le bon goût de mourir avant.

3 commentaires:

daredevil2007 a dit…

Tout comme je revoterai de la même manière car je ne vois pas, en l'état actuel de notre situation, de candidat valable...
A mes yeux, c'est le pire qui pouvait arriver à notre démocratie : une panne de candidats sérieux!
Et je crains que cela n'aille en empirant malheureusement!
Comment résoudre ce problème, telle est la question ?
Peut-être que l'histoire de notre pays doit s'arrêter là... un peu comme la fin de l'empire romain...

Tonton Jack a dit…

Bonjour,
Et si cela n'était qu'une panne de candidats... Je crains que ce ne soit plus grave, une panne d'idées et surtout de réflexion !
Aron disait que les Français avaient coutume de se reprochaient toutes les fautes, sauf la faute capitale, celle de la paresse de la pensée.
Quand je vois les remarques des parties et des hommes politiques sur la question du pouvoir d'achat - je pense au tract du PS le pouvoir d'achat il ne faut pas en parler, il faut l'augmenter et de justifier moultes revalorisations - je m'interroge sur l'étendu de leur ignorance crasse des mécanismes économiques basiques et je n'ai plus aucune illusion sur leurs capacités démagogiques.
L'exemple allemand est frappant...

Anonyme a dit…

Oui JFR manque. Mais avouez que Max Gallo, ça a quand même de la classe. Le pauvre JP Kahn en a fait les frais l' autre jour dans "C dans l' air".

Tonton Jack,
Sur le pouvoir d' achat, lisez donc le dernier post paru chez Koz.


http://www.koztoujours.fr/?p=615#comments

AnonErick