mardi, avril 08, 2008

Gesticulations et mascarade


La pagaille d'hier autour de la flamme olympique suscitée par des corniauds qui découvrent soudain que le Tibet existe à trois mois des JO m'invite à poser la question suivante :

Les manifestants cherchent-ils :

1) à se faire de la pub ?

2) à se donner bonne conscience et à se tenir chaud au sein du troupeau ?

3) à aider le Tibet ?

Question subsidiaires :

1) En quoi les manifestations d'hier ont-elles aidé le Tibet ?

2) Est-ce bien la place de politiciens se tenir, comme on l'a vu, sur le parcours de la flamme olympique avec un extincteur ? Est-ce bien digne ?

3) Est-ce que les manifestants d'hier boycottent le textile et l'électronique «Made in China» ?

Tout cela est d'un ridicule. Décidément, le ridicule marque l'actualité française. Deux fois en deux jours, j'ai regretté Philippe Muray, qui n'avait pas son pareil pour moquer le ridicule bien-pensant.

Les braillards et les bavards

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Un vice-président de la région Ile-de-France (Vert, évidemment...) qui tente d'éteindre la flamme olympique avec un extincteur.

Ce sont ces gens-là qui nous représentent.

La région Ile-de-France: 10 millions d'habitants, la capitale de la France. Et l'autre qui fait le guignol dans la rue en se livrant à des voies de fait avec un extincteur.

Anonyme a dit…

***En quoi les manifestations d'hier ont-elles aidé le Tibet ?***

ah bon ?
"Silence on tue", c'était plus roboratif ?

Il semblerait, messieurs, que votre haine de la gauche, fût-elle rose ou vert pâlichons, vous pousse vers les bras de bien étranges alliés.

fboizard a dit…

«votre haine de la gauche»

La haine est souvent proche de l'amour. Mépris argumenté serait plus juste.

«vous pousse vers les bras de bien étranges alliés.»

Moi, je n'ai jamais été maoïste, certains des manifestants d'hier ne peuvent pas en dire autant.

De plus, vous déformez mon propos, qui n'est pas de dire que les Chinois ont raison contre les Tibétains, mais de dire que les manifestations d'hier étaient ridicules.

Notamment, les écolos (par ce diminutif, je n'entends pas les écologistes, mais ceux qui ont fait de l'écologisme une politique et une profession) sont vraiment des guignols.

Mais ils n'en sont que plus dangereux : il n'est écrit nulle part qu'en démocratie, il y ait obligation d'arriver au pouvoir en faisant appel à l'intelligence des électeurs, or la bêtise des écolos est en phase avec une bonne partie de la population.

Ce que Bob et moi considérons comme une démonstration ridicule, tapageuse, indigne, vulgaire et démagogique est vu par d'autres comme une estimable manifestation de «conscience citoyenne» (ce n'est pas le moindre signe de la décadence du pays que le dépérissement de sa langue dont, entre autres, l'emploi inapproprié et abusif de «citoyen» comme adjectif témoigne. On pense à la «novlangue» orwellienne, dont la bien-pensance applique, inconsciemment j'espère, les principes.)

Pour revenir à nos moutons de haute montagnes, où étaient-il les manifestants d'hier dans les années 50, 60, 70, 80 ?

Car la cause du Tibet est une noble cause mais elle est aujourd'hui presque perdue : la colonisation han, organisée par le gouvernement communiste, a été telle que c'en est pratiquement fini de rêver d'un Tibet indépendant.

Si nous étions si gênés par le Tibet, il ne fallait pas attribuer les JO à la Chine (cette remarque s'adresse non plus aux manifestants, mais aux dirigeants).

Maintenant, il faut être cohérent. Si on veut vraiment lutter pour le Tibet, ce n'est pas à Paris qu'il faut le faire. A Paris, on se donne bonne conscience, on fait le m'as-tu-vu (L'ai je bien percuté, l'extincteur ?), c'est à Pékin, et avec autre chose qu'un vague badge «Pour un monde meilleur».

Anonyme a dit…

"Bob" ? Mazette, on ne se quitte plus !


Qui a attribué ces jeux à la Chine ?

Ceux qui répondent "le CIO" me font penser à un cadre gorbatchévien conférant dans mon lycée en 1987. A la question d'un lycéen sur l'espérance de vie du mur de Berlin, il répondit : "Il faut poser la question au gouvernement de la RDA."

Donc, toute novlangue écartée, ce sont les Etats-Unis et leurs proches alliés qui ont donné ces jeux, comme ils les ont refusés à la France pour 2012, et pour les mêmes raisons : une certaine entente sur les grandes questions économiques et diplomatiques était à la clé.

Ce qui vous explique mon soutien à l'action impulsée par Ménard et RSF : il fallait une intervention des peuples pour déjouer ces ententes nauséabondes.

Au fait que pensez-vous du fait qu'on commence seulement à parler de l'origine hitlérienne du transport de la flamme ?

Moi qui goûte peu le mot "Munich" à toutes les sauces dans la novlangue des islamophobes actuels, je bois du petit-lait en voyant que la mauvaise conscience du refus du boycott en 1936 fait un pareil retour.

D'ici à ce que la décision de Londres, en 1948, de reprendre le rituel nazi sans se poser de questions, fasse progresser le débat sur la gestion calamiteuse de l'après-Hitler par les gouvernants bas de plafond des deux bords de la guerre froide (réjouissez-vous, l'un d'eux était travailliste !), il n'y a plus qu'un tout petit pas.

fboizard a dit…

«ce sont les Etats-Unis et leurs proches alliés»

Le contraire m'eut étonné !

Axiome de la gauche française : quoi qu'il arrive dans le monde, le coupable ultime est américain.

Anonyme a dit…

"En quoi les manifestations d'hier ont-elles aidé le Tibet ?"

Plus que les tibétains, elles ont aidé tous les chinois.
Enfin, si l'on admet que pousser - même faiblement - une dictature à assouplir ses pratiques est bon pour le peuple. Mais çà, c'est visiblement une hypothèse bien trop forte pour l'esprit éclairé et prudent de fboizard.
Les jeux olympiques en Chine étaient vendu comme un moyen de pousser le régime à l'ouverture.
Donc, fboizard, pour pousser à l'ouverture il est important de se taire?
Devant les "valeurs de l'olympisme" incarnées par une torche allumée il faut s'agenouiller pieusement?

Anonyme a dit…

"Plus que les tibétains, elles ont aidé tous les chinois.Enfin, si l'on admet que pousser - même faiblement - une dictature à assouplir ses pratiques est bon pour le peuple."

Ben, si j'en crois mes correspondants en Chine et même quelques journalistes là-bas, il semble que les manifestations d'hier ont un effet contraire à celui que vous croyez : beaucoup, vraiment beaucoup, de Chinois voient dans ces manifestations une véritable attaque contre la Chine, et par patriotisme, ils resserrent les rangs. Les manifestations occidentales donnent donc une prime au pouvoir chinois en place. Beau résultat. C'est une hypothèse qui semble inconcevable à certains intervenants de ce blog, me semble-t-il.

Célestin

fboizard a dit…

J'avais supprimé momentanément les commentaires anonymes parce que le ton sentencieux de certains dissimulés derrière un courageux anonymat pour tenir des propos idiots m'irritait. Je ne voudrais pas avoir à recommencer.

Célestin a apporté un argument.

Ma position est pourtant claire : je ne crois pas que des manifestations à Paris aident le Tibet, ça n'est en rien une approbation du régime chinois.

Maintenant, c'est vrai, les JO sont une formidable caisse de résonance médiatique dont il serait dommage de ne pas profiter pour essayer d'aider la démocratie.

Je donne donc rendez-vous à toutes nos belles âmes à Pékin.

Anonyme a dit…

(par le même anonyme que précedemment, qui n'a aucune envie de créer un compte google ni de devoir mémoriser mot de passe supplémentaire)

fboizard a dit :
"beaucoup, vraiment beaucoup, de Chinois voient dans ces manifestations une véritable attaque contre la Chine"

C'est évident. Mais par définition, il n'est pas question ici de l'opinion publique chinoise, puisque la Chine est une dictature. Il est seulement question d'un possible impact sur les dirigeants.

"c'est vrai, les JO sont une formidable caisse de résonance médiatique dont il serait dommage de ne pas profiter pour essayer d'aider la démocratie. [...] Je donne donc rendez-vous à toutes nos belles âmes à Pékin."

Alors pourquoi s'en prendre à ceux qui, au lieu d'attendre Pékin, agissent dès maintenant à Londres ou à Paris?

Anonyme_n°1

Anonyme a dit…

oooooops!

Désolé, la première citation était de Célestin.

Anonyme_n°1

Anonyme a dit…

***«ce sont les Etats-Unis et leurs proches alliés»

Le contraire m'eut étonné !

Axiome de la gauche française : quoi qu'il arrive dans le monde, le coupable ultime est américain.***

m'assène Franck, alors que je venais de borcarder " la décision de Londres, en 1948, de reprendre le rituel nazi sans se poser de questions, fasse progresser le débat sur la gestion calamiteuse de l'après-Hitler par les gouvernants bas de plafond des deux bords de la guerre froide (réjouissez-vous, l'un d'eux était travailliste !)"

Evidemment, si vous zappez une critique du travaillisme anglais dans sa grande période étatique et faites de la moindre critique d'un gouvernement celle de tout un pays, vous arriverez toujours à noyer votre chien !

MarcusVinicius a dit…

Pas trop d'accord avec FB, ce coup-ci.

Que le CIO ait commis une grave erreur d'appréciation en attribuant les JO à Pékin ne doit pas empêcher les Occidentaux de manifester leur désapprobation.

D'ailleurs nous ne sommes pas les seuls à le faire, et je ne crois pas que les anglais, puis les américains aient été "ridicules" de le faire.

J'observe d'ailleurs qu'après B. Obama et H. Clinton, c'est maintenant le tour de John Mc Cain d'appeler le président Bush à boycotter ces jeux.

Ce n'est pas parce que les chinois sont un grand pays d'avenir que l'on doit fermer les yeux sur tout. C'est aussi simple que ça.
Et tant pis pour leur amour propre froissé. Ils ne vont quand même pas annuler tous leurs contrats avec le monde occidental en représailles, je pense ??

Anonyme a dit…

***Que le CIO ait commis une grave erreur d'appréciation en attribuant les JO à Pékin ne doit pas empêcher les Occidentaux de manifester leur désapprobation.***

tout à fait d'accord sauf sur la responsabilité du seul CIO. Ce n'est pas une entité de Martiens. Il est par nature dépendant des gouvernements les plus puissants, même si comme toute instance il tient aux apparences de son autonomie. Cessons d'être naïfs !