jeudi, juillet 10, 2008

Ségolène Royal : toujours plus bas

Ségolène Royal laisse entendre que le cambriolage de son appartement pourrait être une manœuvre d'intimidation d'une officine sarkozyste.

C'est évidemment stupide : quel intérêt ? Qu'en retirerait le gouvernement ?

Ségolène Royal accuse d'autre part Sarkozy de se comporter comme un roi à la tête d'un clan.

J'ai du rater quelque chose, mais je ne vois pas que Nicolas Sarkozy se comporte plus royalement ni plus comme un chef de clan que, disons, François Mitterrand. Cela ne semblait pas la gêner à l'époque. Nicolas Sakozy est un président démocratiquement élu qui exerce son mandat dans le cadre des institutions françaises, certes perfectibles.

On comprend bien à quoi riment ces outrances : s'attirer les sympathies des militants socialistes (qu'elle prend vraiment pour des cons) en vue du prochain congrès.

Mais je considère de telles tactiques comme basses et néfastes : transformer l'adversaire politique en ennemi social et personnel réveille le vieux culte français de la haine civile.

J'espère qu'elles sont dépassées et que le vote des militants socialistes le prouvera, mais je n'en suis pas sûr : les socialistes ne brillent pas par leur intelligence (c'est au moins un point d'accord de entre SR et moi !).

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Si on va par là, ce cambriolage pourrait parfaitement être l'oeuvre d'une officine socialiste, cherchant à dissuader Royal de s'emparer du parti.

C'est même beaucoup plus vraisemblable (tout est relatif).

Ségolène Royal a tort d'instiller ainsi le doute dans l'opinion publique. Si personne n'y avait pensé avant, eh bien maintenant c'est fait. Grâce à elle.