jeudi, septembre 11, 2008

Réchauffisme, principe de précaution et fraises au vinaigre

Le réchauffisme est un des sujets qui attirent le plus de commentaires sur ce blog.

En déça de tous les arguments rationnels qui passent à droite et à gauche, je me sens étranger au réchauffisme. Ce n'est qu'un sentiment mais il compte aussi.

Toute cette hystérie me fait doucement rigoler. Peut-être à cause d'un certain fatalisme et, malgré tout mon orgueil, d'une certaine humilité.

Les hommes sont de passage sur cette terre, et bien petits, bien impuissants. Alors, quand on vient me raconter qu'ils sont capables de modifier le climat et qu'ils ont une responsabilité globale vis-à-vis de la terre, comme si il s'agissait d'un enfant, ça ne provoque chez moi qu'une moue dubitative.

J'ai envie de répondre quelque chose comme «Certes, certes, sauvons la planète, mais ne serait-il pas plus urgent de sauver les enfants qui meurent du paludisme, de la faim, de la guerre ? On ne peut pas tout faire, et sauver la planète ne vient pas au premier rang de mes priorités.»

De même, le principe de précaution se heurte à mon fatalisme : l'homme est mortel, et croire qu'il pourrait vivre et, qui plus est, innover et améliorer sa vie, sans prendre de risques me semble une attitude puéril, celle d'un enfant qui n'est pas encore sorti de son fantasme de toute-puissance, qui croit encore qu'il peut concilier les contraires, avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière (et retourner au chaud dans le ventre de maman, là où il n'y a ni risques ni décisions à prendre).

Finalement, je comprends que l'âge du libéralisme fut les dix-huitième et dix-neuvième siècles : les hommes étaient sortis de leur résignation millénaire, mais ils n'étaient pas encore assez abrutis pour se croire immortels, bref ils étaient parés pour se comporter en hommes libres et responsables.

Et les fraises au vinaigre ? Cette recette de fraises, qui consiste à les servir avec un caramel de vinaigre balsamique, existe depuis la Renaissance, certains disent même depuis l'Antiquité.

21 commentaires:

Th a dit…

A ce jour, même une société comme ExxonMobil, la supermajor pétrolière, pourtant considérée comme aillant des vues assez éloignées des "réchauffistes" déclare :
"Climate remains today an extraordinarily complex area of scientific study. The risks to society and ecosystems from increases in CO2 emissions could prove to be significant, so it is prudent to develop and implement strategies that address the risks, keeping in mind the central importance of energy to the economies of the world."
Source : http://www.exxonmobil.com/Corporate
/energy_climate_views.aspx

Qu'en dites vous F. Boizard ?

fboizard a dit…

Ce que j'en dis ? Rien du tout.

Je ne me sens pas concerné par les problèmes de communication et de marketing d'Exxon.

Par contre, si au lieu d'arguments d'autorité, vous aviez quelques explications scientifiques, ça m'intéresse.

Th a dit…

Je ne pense pas avoir les compétences scientifiques ni les données de base pour analyser un problème si complexe, comme vous je pense. De toute façon aucune compétence n'est infaillible ni absolue.

Je suis cependant interpelé par le fait qu'une telle société déclare ouvertement qu'il serait "prudent" de developper et de mettre en oeuvre des stratégies pour maitriser les émissions de CO2. Vous y voyez de la com et du marketing, je pense que cela va au dela.

Matthieu a dit…

Moi je pense surtout qu'il faut soi-même être obsédé par l'argent pour penser qu'un mouvement de pensée au niveau mondial tel que l'écologie, sous toutes ses formes, n'est là que pour faire vendre.

daredevil2007 a dit…

Il faut justement être aveuglé par l'idéologie pour ne pas le voir!
Les entreprises s'adaptent en fonction de leurs intérêts - ce ne sont pas des œuvres de charité... Elles sont uniquement là pour faire du business ; si l'écologie représente un marché porteur, elles vont s'y engouffrer, certaines plus vite que d'autres en fonction de leurs capacités à réagir et de leur volonté de prendre des risques...
Il suffit pour s'en convaincre de voir l'essor des produits bio dont les effets supposés n'ont pas été démontrés jusqu'ici par rapport aux produits industriels tant décriés... mais comme ils sont devenus porteurs, l'industrie y tente sa chance!
Il faut toujours se méfier de la propagande, d'où qu'elle vienne!

Matthieu a dit…

C'est pas bien de généraliser, ta mère t'as jamais appris ça daredevilounet ? Ce n'est pas parce que certaines entreprises peu scrupuleuses utilisent le terme bio pour gagner des sous à moindre risque sans rien apporter de vraiment bio qu'elles sont toutes comme ça. Faut arrêter de penser de façon aussi manichéenne et évoluer un peu, la vie est pleine de nuances. En plus je suis sûr que tu ne connais rien à Daredevil.

fboizard a dit…

«Moi je pense surtout qu'il faut soi-même être obsédé par l'argent pour penser qu'un mouvement de pensée au niveau mondial tel que l'écologie, sous toutes ses formes, n'est là que pour faire vendre.»

Sur ce point, je suis pleinement en accord avec vous. Je pense que l'écologie a de profondes (et hélas inconscientes) racines religieuses.

L'écologisme comme religion


La religion du réchauffement climatique


Mais ça n'empêche pas que, comme dans toutes les religions, il y ait des marchands du temple qui en tirent profit.

JPO a dit…

En fait, le premier à avoir semé le doute, c'est Jonas avec son principe de responsabilité. Quant au principe de précaution, c'est un vrai piège à c.... dans lequel les journalistes et les politiques se sont engouffrés. Il faut dire qu'ils y trouvaient leur avantage. Je trouve donc votre texte très pertinent.
JPO

daredevil2007 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
daredevil2007 a dit…

Pour ce qui est de "nuancer", il me semble que vous êtes justement le moins bien placé, mon ptit Mat, pour vous exprimer sur le sujet ;))

Et moi, je maintiens qu'une entreprise de la taille d'Exxon fait des choix rationnels en fonction de ses intérêts propres qui peuvent coïncider avec l'intérêt général - mais pas nécessairement!
Il faut avoir une vision parfaitement angélique du monde pour croire qu'il puisse en aller autrement...

P.S. désolé pour la mauvaise manip

Th a dit…

Il est clair qu'une boite comme Exxon est la pour faire du business. Il y a cependant un changement d'approche assez étonnant depuis quelque temps. Comme voir son CEO accepter le constat du "global warming" et considérer par exemple que la mise en place d'une taxe carbone au niveau mondial est une très bonne idée pour arriver à maitriser les émissions de CO2 ...
http://www.exxonmobil.com/Corporate
/news_speeches_20070621_RWT.aspx

daredevil2007 a dit…

Etonnant, dites-vous? C'est justement ce qui me met la puce à l'oreille...

Matthieu a dit…

L'écologie est tout sauf religieuse, de la façon dont vous en parlez oui, mais alors là c'est trop facile et on peut faire pareil avec tout les mouvements intellectuels pour peu qu'on s'investisse dedans un minimum...

Th a dit…

"Etonnant, dites-vous? C'est justement ce qui me met la puce à l'oreille..."

C'est étonnant car le message passé était avant celui du laisser faire et on s'adaptera plus tard ( le même message cher a F Boizard). Maintenant il devient interessant d'avoir des centrales nucléaires, la taxe carbone ... Il y a donc quelque chose qui a changé. Le "global warning" n'est peut être qu'un prétexte a tout cela, mais il est sur que quelque chose à changé et a modifié des plans.

Matthieu a dit…

@ th : ce n'est pas nouveau, il suffit de regarder les commentaires de n'importe quel article ayant plus ou moins créé une polémique, Boizard et Daredevil se contentent de contredire ceux qui ne sont pas d'accord sans pour autant avoir le soucis de la cohérence. Je retiendrais aussi les posts de daredevil très constructifs "Super article Franck, encore une fois. A ce propos avez vous lu l'article de Brighelli ?" qui apparaissent régulièrement. Maintenant ça me fait rire tellement c'est devenu ridicule.

daredevil2007 a dit…

Je retiens, quant à moi, votre incapacité à fournir des arguments scientifiques, mon ptit Mat... j'ajouterais même que le principe même du raisonnement scientifique semble vous être totalement étranger...

Contrairement à vous, je n'ai nul besoin de croire : ce qui m'intéresse ce sont les faits... et pour l'instant, tout ce que j'ai lu ou entendu sur la question me montre que personne ne détient La Vérité absolue, que les certitudes et évidences d'un jour sont remises (très souvent) en question dans les jours qui suivent !
Donc, le plus sage est de ne pas se précipiter avec aveuglement dans une direction alors qu'il faudra peut-être en changer radicalement demain, simplement parce que la science aura progressé et fait des découvertes contraires à ce que l'on tenait pour acquis définitivement...
Ce qui pose problème pour l'instant, c'est l'imprécision dans laquelle nous nous trouvons, et la plupart des scientifiques qui traitent de ces questions le disent clairement comme dans le document mis en ligne par FB.
Comment dès lors prétendre "régler" une fois pour toutes une question aussi cruciale que celle-ci sans avoir tous les éléments en main pour ce faire? C'est comme de vouloir naviguer à vue alors que l'on est en plein brouillard près de récifs...

daredevil2007 a dit…

"Quelque chose a changé" sans nul doute, Th : nous essayons de nous adapter à notre environnement (ou de l'adapter à nous) comme nous l'avons fait durant des milliers d'années... est-ce que cela nous évitera l'extinction... je n'en sais rien ;))
Cela étant dit, je me félicite - par exemple - que l'on ait enfin commencé à prendre conscience des problèmes liés à l'eau! Ayant une rivière devant ma maison, je suis le premier satisfait de cette évolution positive...

"Maintenant il devient intéressant d'avoir des centrales nucléaires, la taxe carbone " Certes mais nous parlions d'une entreprise privée précédemment, alors que là, vous faites référence à un domaine qui est géré au niveau d'un état (même si des compagnies privées peuvent y participer); les choix de celui-ci ne relève pas de la même logique. Dans le cas du nucléaire en France, cette politique a été le choix d'un homme pour des raisons géostratégiques, parce qu'il avait une certaine conception de la puissance et de l'indépendance de notre pays...

Th a dit…

@ dardevil2007
"Certes mais nous parlions d'une entreprise privée précédemment, alors que là, vous faites référence à un domaine qui est géré au niveau d'un état"
Mon propos mettait en évidence le fait que le CEO d'Exxon a déclaré recemment que le développement du nucléaire comme l'instauration d'une taxe carbone au niveau "mondial" sont de bonnes idées à envisager (cf mon lien). Ce changement de réthorique est assez impressionnant pour me faire penser que quelque chose d'important à changé dans la perception des dirigants de telles sociétés.
J'aurais tendance à en conclure qu'un bon business moyen / long terme dans le domaine pétrolier passerait par un monde ou les émissions de C02 sont maitrisées ... Ce qui est loin d'être le cas à l'heure actuelle.

daredevil2007 a dit…

"J'aurais tendance à en conclure qu'un bon business moyen / long terme dans le domaine pétrolier passerait par un monde ou les émissions de C02 sont maitrisées"
Pourquoi pas mais cela confirme ce que je disais précédemment quant à la recherche de ses intérêts ; le propre des grandes entreprises qui survivent au temps qui passe n'est-il pas justement de prévoir et de s'adapter aux changements en conséquence?

Th a dit…

absolument d'accord.
Les bonnes entreprises s'adaptent voire re-concoivent leur métier différement - comme l'ont déja fait par exemple Philips (électroménager vers la santé) ou Apple (informatique vers la musique et les médias).

Théo2toulouse a dit…

Je serais curieux de savoir quelle quantité de CO2 un être humain a produit par sa respiration avant de conduire sa première voiture.

Il y a une quinzaine d'année, la communauté scientifique s'excitait déjà sur la hausse de la température de la planète. Figurez-vous qu'à lui tout seul le volcan Pinatubo l'a faite baisser d'un demi degré (ce qui est énorme) en libérant des quantités phénoménales d'ammoniac dans l'atmosphère.