samedi, octobre 18, 2008

DSK, saute-au-rable

«Le directeur du Fonds monétaire international (FMI), le Français Dominique Strauss-Kahn, fait l'objet d'une enquête sur un possible abus de pouvoir dans le cadre de relations intimes avec une subordonnée»

Au moment même de sa nomination à ce poste, certains avaient crié «casse-cou !». En effet, le comportement d'adolescent attardé (et un rien ridicule) de DSK est connu du Tout-Paris. En gros, il a une b..e à la place du cerveau.

Connaissant, d'une part, les mœurs américaines, d'autre part, l'absence totale de maitrise de ses pulsions (un adolescent attardé, vous dis-je, et pas le plus fin) de l'impétrant, nombreux étaient ceux qui estimaient que la seule manière que le mandat au FMI de DSK aille à son terme programmé était l'absorption de doses massives et régulières de bromure.

Comme il paraissait difficile d'imposer un tel traitement à un directeur du FMI, ils en concluaient que le mandat en question serait écourté par un scandale sexuel (1).

La seule surprise est donc qu'il ait tenu si longtemps.

On a le personnel politique qu'on mérite, entre les escrocs, les idiots et les obsédés sexuels.

Remarquez bien que, débarqué avant la fin de son mandat pour une cause qui est plutôt un titre de gloire aux yeux des imbéciles (fort nombreux) de notre beau pays, DSK reviendra pile à temps pour emm..der ses petits copains du PS avant les élections de 2012. Pourquoi se gêner ?

(1) : voici ce qu'en disait un blog de Libé en juillet 2007 :«Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). Or, le FMI est une institution internationale où les mœurs sont anglo-saxonnes. Un geste déplacé, une allusion trop précise, et c’est la curée médiatique.»

On ne peut donc pas dire qu'on n'avait pas été prévenus.

16 commentaires:

Rubin a dit…

Et la présomption d'innocence ?

fboizard a dit…

1) Ce qu'on sait du comportement de DSK avec les femmes laisse penser que, dans ce cas, la présomption de culpabilité est nettement plus appropriée ;-)

2) Mon blog n'est pas un tribunal, je présume comme je le sens.

Théo2toulouse a dit…

Je serais tenté de dire : mais où est donc le crime entre deux adultes consentants ?

Rubin a dit…

Si un des deux adultes consent parce qu'il a peur de se faire virer...

Rubin a dit…

@fboizard

Je voulais simplement dire qu'on en est encore que pour l'instant rien n'est établi.

Th a dit…

Le "crime" supposé est l'abus de pouvoir. A savoir visiblement des indemnités de départ du FMI anormales pour la petite amie de notre don giovanni à b..e chercheuse.
Un éléphant ça trompe énormément :-)

vincent a dit…

c'est pour les mêmes raisons que Wolfowitz a du partir : coup de... Pouce supposé à une ex.

je suppose que le traitement médiatique des deux cas sera totalement assymétrique...

Th a dit…

"je suppose que le traitement médiatique des deux cas sera totalement assymétrique..."

Absolument, ce soir à 20h la une a évoqué l'abus de pouvoir mais sans détailler le contexte de cette affaire. La présomption d'innocence surement ...

zeufox a dit…

La Corée du Nord sort de l'axe du mal,elle est aussitôt remplacée par une menace toute aussi grande : un socialiste français !

Les américains voient juste (pour une fois) : le pouvoir de nuisance d'un seul homme peut être bien supérieur à celui d'une nation entière.
En tout cas le Wall Street Journal semble en être convaincu pour faire d'un vulgaire fait divers sa Une!
Alors que le pouvoir de nuisance de la Corée du Nord était nul - les Chinois veillaient au grain - celui de Strauss c'est une autre histoire. Son potentiel de nuisance est intangible et ça fout la flippe aux ricains.
Les trouillards !

Erick a dit…

http://www.koztoujours.fr/?p=1821#comments

Vous n' êtes pas le seul !

Erick

fboizard a dit…

Son cas, par bien des cotés, est similaire à celui d'Alain Juppé.

Des politiciens qu'on nous présente comme brillants se comportent comme des truffes qui ruinent leur carrière pour des peccadilles.

Alors, leur prétendue brillance, c'est de la poudre aux yeux.

Quelqu'un qui se comporte comme un con, en général, c'en est un.

daredevil2007 a dit…

Tiens, une petite découverte faite grâce à un lien sur le blog de M. Rioufol - désolé, cela n'a pas de rapport direct - encore que... - avec le sujet que vous nous avez proposé mais je n'ai pu résister à l'envie de vous le faire voir (si vous ne l'aviez vu auparavant)...

Yuri Bezmenov

fboizard a dit…

Effectivement, lien très intéressant et qui n'est pas sans rapport avec DSK.

La défense sur le thème du complot anti-DSK de certains socialistes est absolument ridicule (et prouve à quel point les socialistes sont bêtes ou nous prennent pour des idiots, ou les deux à la fois).

Rappelons qu'un homme politique de ce niveau sait qu'il a des ennemis sans scrupules qui n'hésiteront à comploter contre lui.

C'est donc à lui de ménager ses vulnérabilités de manière à laisser peu ou pas de prise aux comploteurs.

Autrement dit, ceux qui brandissent le complot anti-DSK comme une défense nous laissent à penser «DSK, il est bien brave mais un peu neuneu». Je me demande si ce n'est pas volontaire de la part de certains, tant l'amitié est une vertu au PS.

Théo2toulouse a dit…

Allez, je ne résiste pas à une boutade : au PS, un éléphant, ça trompe énormément.

BartlettGreen a dit…

"Rappelons qu'un homme politique de ce niveau sait qu'il a des ennemis sans scrupules qui n'hésiteront à comploter contre lui."

Oui, mais on peux se demander pourquoi on complote contre lui a ce moment précis.

On complote certainement, mais pas sans un objectif.

DSK , ce n'est pas lui qui avait apporté un document antidaté a un juge pour prouver son innocence dans une "affaire" ?

Canut a dit…

fboizard a dit...

Quelqu'un qui se comporte comme un con, en général, c'en est un.

octobre 20, 2008

La finance planétaire va apprécier !