lundi, novembre 10, 2008

Quelques indices sur Obama président, cet inconnu

Je vous ai écrit que l'élection d'Obama ne me réjouissait pas car elle représente un inquiétant saut dans l'inconnu.

Or, les premiers signes perçus du nouvel élu sont plutôt de nature à calmer mes inquiétudes.

Notamment, la nomination de Rahm Emanuel comme futur secrétaire général de la Maison Blanche signifie qu'Obama a l'intention de résister aux vieux sénateurs gauchistes et aux porteurs d'eau des groupes de pression.

Le spectre terrifiant d'une dérive protectionniste américaine s'éloigne (1). Cela n'empêche pas les perspectives économiques d'être sombres, il n'y a pas de crises de dette paisibles, mais on ne passera peut-être pas de la récession à la dépression.

(1) : rappelons que les deux causes les plus communément admises du prolongement et de l'aggravation de la crise de 1929 sont une politique monétaire inadaptée et des lois protectionnistes.

4 commentaires:

Pierre Robes-Roule a dit…

les USA peuvent-il seulement être protectionnistes ? (cf consommation des ménages via Wall Mart le plus gros importateur du Monde)

Globalement NON. Ils ne le PEUVENT pas.

Sauf peut être sur l'aéronautique et l'automobile. Sur ces 2 secteurs, je veux bien prendre les paris : ils le seront !!

Matthieu a dit…

J'ai une question, totalement hors-sujet mais moi et un ami qui lit aussi ce blog mais ne commente pas souhaitons avoir votre avis : comment peut-on croire que le fait de relâcher des quantités astronomiques de gaz en tout genres dans la nature n'aura aucune conséquence ?
Voilà, désolé pour ce HS mais ça me turlupinait.

Pierre Robes-Roule a dit…

pour matthieu : cette vidéo apporte beaucoup de réponse http://video.google.fr/videoplay?docid=-4123082535546754758&hl=fr%20

NB : quantité astronomique ? au regard du volume de l'atmosphère ces quantité ne sont pas astronomiques justement.

fboizard a dit…

Matthieu,

Pierre a fait la réponse que je m'apprêtais à faire.

D'autre part, il ne s'agit pas de supposer mais de prouver.

Pour prendre une analogie, les rivières relâchent des milliards de mètres cubes d'eau douce dans la mer, comment peut-on croire, en suivant votre raisonnement, que cela n'a pas des conséquences fâcheuses sur l'équilibre des mers ?