mardi, décembre 30, 2008

La folie injectrice (12) : deux manières de voir les choses

Comme le signale Arnold Kling, la présentation habituelle est que les opposants aux plans de relance sont irresponsables et idéologues, que les gouvernements sont bien forcés de se précipiter au secours de l'économie plombée par les folies du privé ; alors que la présentation suivante des plans de relance est sans doute plus juste : des tentatives mal conçues pour empêcher les marchés de nettoyer les dégâts provoqués par un mélange d'échec des marchés et d'échec des politiques publiques.

11 commentaires:

Matthieu a dit…

"un mélange d'échec des marchés et d'échec des politiques publiques"

Ooooooooh ! Quel infâme gauchiste ! Oser douter du marché ? Il s'auto-régule ! Tout le monde le sais ! C'est la base de toute économie saine ! *ironie*

fboizard a dit…

Matthieu, vous le faites exprès ou c'est naturel ?

Matthieu a dit…

J'en fait exprès, puisque quand il y a discours argumenté vous donnez l'impression de ne pas le lire, ou seulement en partie, je me suis dit qu'il fallait changer de style de discours, mais ça n'a pas l'air de fonctionner non plus... C'est moche les gens comme vous... Continuer à parler de "la folie injectrice" alors que premièrement ce n'est plus d'actualité et deuxièmement, c'est les fêtes... Quand je dis que vous manquez d'humour ce n'est pas juste pour vous faire une critique supplémentaire, c'est parce que c'est vrai ! Un peu de légèreté ne fait de mal à personne, et puis se trouver des "ennemis jurés" comme vous le faites avec le socialisme et les plans de relance, ça c'est mauvais, psychologiquement c'est très mauvais, ça s'apparente à la psychose. Et non, je ne m'improvise pas psy, j'ai demandé à mon psy avant de dire n'importe quoi (oui, j'en vois un, pour problèmes familiaux). Je ne peux que vous conseiller de vous remettre en question et je vous souhaite de passer une meilleure année que ce que vous avez laissé paraitre de 2008 !

Anonyme a dit…

@ Franck:

"Et non, je ne m'improvise pas psy, j'ai demandé à mon psy avant de dire n'importe quoi."

Et de deux. Vous faites collection?

Larry a dit…

"ça s'apparente à la psychose."

donc le seul moyen d'échapper à la psychose c'est de dire de temps en temps ou au bout d'un certain temps qu'une bêtise n'est pas une bêtise?

Théo2toulouse a dit…

"Oser douter du marché ?"

Les libéraux se foutent à vrai dire du marché. Le plus important, c'est la liberté dont le marché est la conséquence.

Matthieu a dit…

"donc le seul moyen d'échapper à la psychose c'est de dire de temps en temps ou au bout d'un certain temps qu'une bêtise n'est pas une bêtise?"

Non, c'est d'arrêter de le dire lorsque le débat est fini, sans ça on serait encore à lire des articles dans les journaux comme quoi les allemands nous ont envahis.

Larry a dit…

re : débat fini? quand?

les dissidents des régimes communistes étaient des psychosés graves qui ne savaient pas clore le débat et dont la place se trouvait en établissements psychiatriques - pour leur bien.

les allemands sont repartis
les régimes communistes se sont effondrés
les régimes socialistes persistent
la folie injectrice est loin d'être terminée

Matthieu a dit…

Certes, ce que vous appelez "folie injectrice" a encore des conséquences, mais les injections en elles-mêmes sont finies, à moins d'une reprise non-prévisible. A la limite si vous voulez continuer à en parler à cause des conséquences à long terme, pourquoi pas, mais il serait alors bon de diversifier un peu le propos, on a compris maintenant au bout du 12eme article qu'il existe des types qui sont du même avis que vous, ce qui fait avancer un débat c'est les avis divergents.

fboizard a dit…

«les injections en elles-mêmes sont finies»

C'est possible mais vous avez bien de la chance si vous en êtes certain.

Quant aux opinions contraires à la mienne, il y en a plein les journaux et les télés.

Théo2toulouse a dit…

"mais les injections en elles-mêmes sont finies"

Celles de la gnole que vous avez pris pour les fêtes ou les subventions au soutien à l'économie qui n'en sont qu'à leurs balbutiements puisque d'autres plans de relance sont déjà dans les cartons des politocards ? Car pour ce qui est des conséquences, on va rire jaune avec l'explosion du chômage qui ne fait que commencer et les pays d'Asie vont se frotter les mains d'avoir du boulot grâce aux hommes de l'Etat.