samedi, décembre 20, 2008

Les économistes et la crise

«Le keynesianisme est une preuve que l'économie ne doit pas être laissée aux économistes.»

J'ai trouvé cette citation dans un article du Wall Street Journal.

Il en profite pour rappeler que 364 économistes avaient signé une pétition disant que la politique de Mme Thatcher était suicidaire. On sait ce qu'il en est advenu : un collègue britannique m'expliquait encore récemment que, bien que de gauche, il considérait que le passage de la dame de fer avait été bénéfique.

J'avais déjà commencé une réflexion sur ce sujet après ma fréquentation d'Econoclaste.

Aujourd'hui, les économistes qu'on entend sont des mécanistes : pour eux, tout est histoire de curseurs, lesquels pousser, comment. Ils tiennent là dessus des propos fort savants et qui, quelquefois, m'en bouchent un coin ... et ont des débats houleux et obscurs.

Je n'ai qu'un problème : ils me rappellent ces astrologues médiévaux qui construisaient des systèmes planétaires fort élaborés dont le seul défaut était de tenir par des liens trop ténus à la réalité.

J'accorde beaucoup plus de considération aux démarches pragmatiques des micro-économistes.

Seule consolation : il y a des astrologues qui ont fait progresser l'astronomie.

Aucun commentaire: