jeudi, février 12, 2009

La folie injectrice (21) : j'ai peur en voiture, surtout quand Sarkozy est au volant


Les gouvernements sont déboussolés et, dans ces cas-là, on se raccroche à ce qu'on sait faire, c'est-à-dire, pour eux, la démagogie la plus bête, la plus néfaste.

Comme l'explique bien Elie Cohen :

Plan auto : le pire des deux mondes

le plan Sarkozy pour l'automobile est protectionniste. Le premier mouvement de refus de Christian Streiff, PDG de Peugeot-Citroen, était le bon, il aurait du en rester là.

J'ai peur.

Je ne plaisante pas : les lois protectionnistes Smoot-Hawley ont transformé la crise de 1929 en longue dépression.

Les proclamations affirmant qu'on a tiré les leçons du passé sont creuses, nous voyons au contraire se dérouler sous nos yeux, lentement mais sûrement, ce que je redoute depuis des mois, la transformation de la crise en dépression du fait de l'intervention intempestive des Etats.

6 commentaires:

Doc38 a dit…

Je suis effaré par la veulerie de ce gouvernement...

Je n'attends plus qu'une chose maintenant, c'est la faillite de notre Etat, pour obliger à tout remettre à plat dans ce satané pays.

C'est sûr qu'il va y avoir de la casse ; des têtes risquent de tomber au sens propre, mais ce pays est proprement INREFORMABLE.

Je suis obligé de reconnaître que vous aviez fort bien percé à jour la vraie nature de notre président juste avant les élections. Ce type est le pire des étatistes, et le plus lâche des hommes politiques. Il ne sera pas réélu.

Doc38 a dit…

Ce qui va se passer est couru d'avance, nos politiques n'auront jamais le courage de limiter les dépenses publiques. Eux avec d'autres pays européens laxistes ont violé depuis cette année les critères de déficits maximaux de l'Union. Ils vont faire pression sur la BCE pour relancer la planche à billets, et nous serons reparti, contrairement à ce que bêlent les économistes orthodoxes qui nous serinent la bonne parole sur BFM, non pas vers une spirale déflationiste, mais plutôt vers l'inflation. Ah, la tentation sera trop grande d'effacer les dettes de cette façon, et de ne surtout rien réformer !

Désolé, c'est un peu hors sujet. Peut-être n'ai-je d'ailleurs pas tout compris à cette crise, je n'ai rien d'un économiste, mais ce que j'ai compris, à mon humble niveau, c'est que les politiques qui nous gouvernent se trompent à peu près sur tout, tout le temps. Dans ces conditions, les laisser aux manettes c'est du suicide.

daredevil2007 a dit…

"Je n'attends plus qu'une chose maintenant, c'est la faillite de notre Etat, pour obliger à tout remettre à plat dans ce satané pays"

Peut-être vaudrait-il mieux ne pas souhaiter le pire car il n'est pas impossible... surtout en France qui a une tradition de "violence" plutôt prononcée!
Et puis, qu'est-ce qui vous fait croire qu'automatiquement "tout sera mis à plat"? Il faudrait déjà savoir entre les mains de qui ledit pouvoir échoira / échouera...

fboizard a dit…

Je suis d'accord avec Daredevil. Je pense que l'Etat français va s'écrouler dans un grand fracas, mais je souhaite que cela n'arrive pas.

N'oubliez pas que la catastrophe humaine et culturelle que fut la révolution française a pour prétexte une banqueroute.

Certes, l'Etat est un repaire de voleurs, mais je préfère cela aux meurtriers de la foule déchainée.

N'oubliez jamais que la foule est un monstre assoiffé de sang, aux instincts les plus bas, et que seule la police, donc l'Etat, la tient en laisse.

Larry a dit…

Je suis d'accord avec les souhaits de daredevil et de FB.
On ne sait jamais ce qui va surgir du plat.
N'oublions pas que la grande majorité de nos concitoyens ont des idées dont l'intersection (ou la réunion par le biais du jeu démocratiques) ont conduit à la situation que nous connaissons.
On ne peut pas tout mettre sur le dos des Américains. Ils ont servi de déclencheurs. Nous sommes des suiveurs enthousiates.
Il vaut mieux se dire :"nous vivons dans une histoire de fous, mais grâce au Ciel ce ne sont pas des fous furieux comme en 14."

daredevil2007 a dit…

"Il vaut mieux se dire :"nous vivons dans une histoire de fous, mais grâce au Ciel ce ne sont pas des fous furieux comme en 14." "

Malheureusement, je suis sceptique... je pense, au contraire, qu'une majorité de personnes a une une fâcheuse tendance au suivisme et autre "moutonnisme", ne serait-ce que par envie de ne pas se casser la tête à réfléchir - leurs petites neurones sont bien trop précieux pour ça...
Si un concours de circonstances favorable se fait jour, vous serez surpris par l'ampleur du raz de marée...