vendredi, avril 10, 2009

Le désarmement nucléaire, une urgence pour la planète ?

«Le désarmement nucléaire, une urgence pour la planète», c'est ce que racontent des éminences dans le Figaro. Deux remarques :

1) les vaniteux qui viennent expliquer en public qu'ils savent ce qui est «bon pour la planète» provoquent chez une moi hilarité irrépressible. Je les en remercie : cinq minutes de rire, ça vaut un steak.

2) Comme je suis bête, je m'en tiens juste à la remarque que les pays qui ont eu la bombinette sont ceux qui ont été le plus en paix ces soixante dernières années, même les rivalités les plus graves ne débouchant que sur des conflits périphériques.

8 commentaires:

tiberius a dit…

Oui, comme exemple l'Inde a eu à souffrir du Pakistan et de la Chine, maintenant c'est fini.
C'est la même chose que pour les armes à feu toute politique de restriction des armes se porte d'abord sur les honnêtes gens. Il en est de même avec les états si je ne suis pas d'accord avec la définition américaine d'état voyou, il n'en demeure pas moins qu'un certain nombre d'état font peu cas de leur engagements internationaux .

daredevil2007 a dit…

Le problème est que pour qu'il y ait un intérêt à désarmer, il faudrait que tous les états qui ont ou vont avoir la bombinette aient les mêmes valeurs et buts... dans le cas de la Corée du Nord ou de l'Iran, j'ai de gros doutes! Je crains même pour cette dernière que cela n'entraîne de très graves conséquences au moins sur le plan régional. Mais comme personne ne semble en mesure - ni ne veut réellement - les empêcher de franchir le Rubicon...
Tout ceci nous promet des lendemains pas très joyeux mais dormons tranquille puisque ces braves pacifistes nous promettent la paix perpétuelle...

Meunniez-Tudor a dit…

Pour la Corée, pays dirigé par des tarés, c'est autre chose, mais il me semble que dans le cas de l'Iran on nous raconte pas mal de salades depuis quelques dizaines d'années. Sans donner dans un angélisme imbécile (il est clair que les dirigeants iraniens n'exhalent pas un amour immodéré pour l'Occident), je ne sais pas si la politique iranienne est vraiment plus irresponsable que celle des pays voisins plus ou moins proches. Et puis, allez expliquer aux Iraniens qu'ils n'ont pas droit à leurs armes zatômiques, alors que tout le monde autour en dispose. Ils ne sont peut-être pas toujours très sympas mais ils ne sont pas très cons, non plus.

Zenattitude a dit…

Le désarmement et l'interdiction du nucléaire, c'est une excellente idée surtout très simple à mettre en pratique : il suffit de demander gentillement, de réinitialiser pas mal de cerveaux au fait de cette technologie, faire pas mal de vide dans les archives et les bibliothèques... avec un peu de chance personne ne reviendra dessus... trop facile...
On ne revient jamais sur le progrès, on vit avec.

Théo2toulouse a dit…

"mais ils ne sont pas très cons, non plus."

La haine rend très con et très aveugle. C'est en plein effondrement allemand que Hitler décida la solution finale, au mépris de toute rationalité.

Dans le cas de l'Iran, c'est la même chose mais différemment. Leurs dirigeants veulent la bombe non pour faire de la dissuasion, ce qui est le but d'en posséder une, mais pour l'envoyer sur Israël. Ils savent pertinemment qu'ils s'en prendront plein la gueule s'ils le font, mais ils le feront, justement parce qu'ils sont trop cons.

Inviter la crème du négationnisme mondial, fréquenter Chavez et Castro sont-il une preuve d'intelligence ?

Meunniez-Tudor a dit…

”La haine rend très con et très aveugle”. C’est fort possible, c’est même très fréquent. Seulement, dans ce cas précis, il me semble que les haineux sont plus lucides qu’il ne parait, ils emploient un vocabulaire très belliqueux mais font souvent faire le sale boulot aux autres, encore plus haineux et plus détérminés (plus cons ?). Ça ne coute pas cher, ça permet de ne pas s’impliquer directement et ça donne du mauvais sang aux “haïs” sans leur fournir de vrai casus belli. De là à jouer aux zatômes, il y a encore quelques pas à franchir. L’Iran gueule, vocifère, fatwahise à droite et à gauche, finance toute la racaille du monde possible, mais jusqu’à maintenant il sait “jusqu’où il peut aller trop loin”.
Quant à la solution finale, c’est vrai qu’il y a là un point commun – ça “boufferait du youpin” (pardon, on dit sioniste, maintenant) dès que ça pourrait le faire, comme Adolphe H. et consortes.
Un point cependant : la conférence de Wannsee a eu lieu le 20 janvier 1942 et n’était que le couronnement d’un processus plus long, les Juifs étaient déjà massacrés depuis au moins 2 ans. Or, à cette date, les Allemands étaient encore bien loin de l’effondrement. Sur l’Est, malgré un revers devant Moscou, ils continuaient à avancer vers le Sud-est, en Afrique idem – on est encore à 10 mois de Stalingrad, d’El Alamein et de Torch ... (mais bon, ceci n’est qu’une digréssion).
Bien à vous.

Anonyme a dit…

J'ai très envie d'une télé à écran plat chez moi. C'est une urgence pour la planète. Enfin il me semble.

Meunniez-Tudor a dit…

Ça se comprend. Si j'ai bien compris, chez vous aussi, tous vos voisins en ont une ?