lundi, mai 25, 2009

L'ordre règne à l'Ecole

Pour prolonger un message précédent, je suis entièrement d'accord avec cet article :

L'ordre règne à l'Ecole


Le fait que l'idée de fouiller les cartables provoque plus d'émoi qu'un professeur poignardé en dit long sur les valeurs de notre société.

Les enfants sont désormais innocents car irresponsables (tout ce qu'ils font de mal, c'est de la faute de la société).

J'ai pour ma part les plus grandes difficultés à comprendre cette infantolâtrie, bien qu'en ayant des cas, légers il est vrai, très près de moi.

Il me paraît tout simple de considérer que le devoir des adultes est d'éduquer les enfants et que leur donner la place centrale, en faire les premières merveilles du monde est très mauvais pour leur éducation.

A l'évidence, ce qui me paraît simple ne l'est pas pour tout le monde, et bien qu'ayant consacré beaucoup de temps à y réfléchir, je ne comprends pas bien pourquoi.

15 commentaires:

H. a dit…

Je reprends une partie de mon commentaire posté sous l'autre article où j'invite ceux et celles qui le souhaitent à lire les propos suivants: "Sécurité : Darcos invente ce qui existe déjà" publié le 22 mai 2009 sur le blog "Les actualités du droit" (http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/)

L'auteur y explique très simplement la stupidité et la démagogie de la proposition du ministre de l'"éducation". Il y explique aussi que les directeurs d'établissement sont aussi et avant tout responsable du bon ordre dans leur établissement. A ce titre, ils ont toute liberté pour faire appel à la force publique le cas échéant. Evidemment, si certains enseignants refusent à cette dernière le droit d'intervenir (le cas s'est produit récemment dans le Gers face à une intervention de la Gendarmerie dans le cadre d'un opération anti-drogue) au nom d'une prétendue sanctuarisation de l'école!!! A confondre trop souvent discours politique et posture pédagogique, le monde de l'EN récolte ce qu'il a semé. Tant que sa minorité agissante persistera dans cette attitude délétère avec la complicité, plus ou moins passive, de l'autorité de tutelle (voir le cas de ces "enseignants" qui incitent leurs élèves à la grève) et de certains syndicats de parents d'élève (?), la Mammouth continuera à s'enfoncer dans la boue fétide qu'il s'est choisi tout seul.

pedro a dit…

"Il me paraît tout simple de considérer que le devoir des adultes est d'éduquer les enfants et que leur donner la place centrale, en faire les premières merveilles du monde est très mauvais pour leur éducation."

Certes, et donc, constatant que bien des parents mettent leurs bambins en place centrale, et que les enfants rois font de parfaits élèves rois, que faire ?
Je fais les mêmes constats que vous mais je ne vois rien de possible de manière réaliste. J'entends bien les solutions proposées, que l'argent doit suivre les élèves, etc., mais il n'y a que de très petits pas qui sont possibles, du fait des mentalités (il n'y a aucune solution à attendre de l'intérieur de l'EN), des monopoles syndicaux et de la pusillanimité des gouvernants. On peut être pessimiste.

Pierre Robes-Roule a dit…

"Le fait que l'idée de fouiller les cartables provoque plus d'émoi qu'un professeur poignardé en dit long sur les valeurs de notre société."

Tout est dit. FB. Tout est dit.

Au fait quelqu'un a entendu parlé des parents ? Vous savez ces trucs bizarres censés être responsables du contenu du cartable ?

max-la-terreur.blogspot.com
(je vous recommande mon dernier billet "parabolique" sur RESF)

GAG ! : les lettre de vérification de mon commentaire sont SNESS Snes-Sup ? !

daredevil2007 a dit…

Avez-vous vu ceci? édifiant non? La réplique d'Audiard s'avère chaque jour un peu plus d'actualité...

de la violence

Théo2toulouse a dit…

Quand on légitime la violence, on n'est plus très loin de la barbarie.

fboizard a dit…

On ne peut pas discuter avec ces gens là. La seule manière de les éduquer, c'est de les tabasser et de leur demander ensuite ce qu'ils en pensent.

jazzman a dit…

Et si la réponse était:
Comment faire chier le monde impunément ?
- Avec vos enfants.

Stan Selene a dit…

Mouai perso les gamins violent comme les propositions stupides de fouiller les cartables me choquent.
Quand j'etais a l'ecole, si la principale ou tout autre adulte avaient de bonnes raisons de fouiller un cartable, ils le faisaient. That's it. Pas besoin de consigne ministeriel. Ce genre d'annonce c'est juste une reaction a un fait divers. C'est une annonce a la va vite, sans reflexion, bref un bon boulot de ministre. Ah non il manque une petite commission pour faire un rapport tout pourrit qui nous coutera cher.
Je rajouterai aussi qu'au lycee par exemple, un bon redoublant de 18 ans, n'a pas besoin d'un couteau pour mettre une bonne rouste a la petite prof de francais. Je precise que c'est du vecu, et ce n'etait pas la petite prof, mais un prof rugbyman...

Les enfants ne sont pas innocents parce que irresponsables, ils sont simplement innoncent dans leur grande majorite. that's it. Et oui ils n'ont donc pas a accepter qu'on les fouille sans bonnes raisons.

Kreyket a dit…

Personne n'a à accepter d'être fouillé sans bonne raison. Par expérience personnelle aussi, je sais qu'un élève qui veut foutre le bazar n'amènera pas de couteau ou autre, en général c'est à mains nues ou en envoyant valser des chaises.

Théo2toulouse a dit…

"Personne n'a à accepter d'être fouillé sans bonne raison."

Quand vous prenez l'avion, demandez-vous aux agents qui travaillent aux portiques d'embarquement s'ils ont des bonnes raisons de vous fouiller ?

Je serais curieux de savoir ce que vous mettez dans ces "bonnes raisons".

Il y en a une bonne toute simple par exemple : il est anormal d'aller au collège avec un couteau tout comme il est anormal pour un salarié d'arriver bourré à son poste de travail.

Au cas où vous l'ignorerez, les élèves ne commandent pas à l'école et le principal n'a pas se justifier devant eux (ni devant les profs d'ailleurs) de prendre une telle décision.

fboizard a dit…

«Au cas où vous l'ignorerez, les élèves ne commandent pas à l'école et le principal n'a pas se justifier devant eux (ni devant les profs d'ailleurs) de prendre une telle décision.»

Notre ami Kreyket n'est vraiment pas le seul à l'ignorer, il y a même des profs qui pensent que le ministre doit se justifier devant eux de la moindre circulaire, de la moindre notule.

Le pire, c'est que le ministre lui-même donne quelquefois l'impression d'en être d'accord.

Kreyket a dit…

La bonne raison dans les aéroports c'est que les risques sont d'ordre plus important qu'un gosse qui peut s'énerver, un détournement faisant un nombre de victimes potentielles non négligeable.
Les élèves certes ne commandent pas mais ce n'est pas une raison de leur manquer de respect. C'est ce manque de respect qui entraîne les comportements que vous voudriez tant réprimer.
Et je ne suis pas votre ami.

Théo2toulouse a dit…

il y a quelques semaines, 16 morts dans une école en Allemagne. Des terroristes ? non, juste un gosse un peu énervé.

Au passage, on fouille aussi tous les gosses dans les aéroports que ça leur plaise ou non, même les bébés, au cas où, on ne sait jamais.

Stan Selene a dit…

Super mais fouillons donc tout le monde tout le temps. C'est vrai on n'a que cela a faire.

Une bonne raison de fouiller, c'est par exemple, la suspicion qu'un eleve renvoye ou coller, s'en va puis revient toujours aussi enerve. C'est donc a l'appreciation du personnel de l'ecole. Le dit personnel etant responsable est parfaitement capable de juger la situation. et les directives stupides et central du commissaire politique a l'education sont elles necessairement a cote de la plaque.

Quant aux aeroports, etre fouiller comme un criminel m'exaspere au plus haut point. L'hysterie securitaire ca suffit!

Stan Selene a dit…

j'ajouterai qu'a toujours deleguer sa securite aux autres, en refusant par exemple de s'armer, fait le bonheur de tous les petits tyrans.