vendredi, août 21, 2009

30 ans de propagande immigrationniste

J'ai trouvé ça sur Fdesouche :

30 ans de propagande

Ce qui est frappant, ce n'est pas l'irrécupérable bêtise du propos, c'est son effrayante banalité, comme le slogan mille fois entendus dans les manifestations "Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d'immigrés", ce qui est sans doute vrai des bronzés que nous avons la bonté, ou la lâcheté, de laisser manifester, mais certainement pas de la population française en général, en tout cas, jusqu'à maintenant.

Pour mémoire, la dernière grande vague migratoire en France avant l'invasion actuelle était l'arrivée des francs, c'est dire si ça ne date pas d'hier.

C'est dire aussi à quel point la propagande immigrationniste est peu encombrée d'honnêteté intellectuelle, mis ça se comprend : quand on fait profession de bourrage de crânes, il faut renoncer à ses scrupules. Plus c'est gros, plus ça passe.

Mais ça, nous le savions déjà. Par contre, qu'il ne se trouve personne pour dire "Arrêtez de raconter des conneries plus grosses que vous." est navrant.

6 commentaires:

Criticus a dit…

Et encore, les Francs représentaient 2 à 3 % des la population de la Gaule, ce qui est sans commune mesure avec l'immigration aujourd'hui, d'autant que l'invasion franque a été plus lente. Et puis, surtout, les Francs se sont convertis au christianisme et ont adopté le latin.

TomcaT a dit…

Il me semble que vous oubliez quelques vagues plus récentes d'immigration française...

Au 19eme sieclce: Imigration "inudustrielle" venue d'Italie, de Belgique, d'Allemagne, de Suisse, d'Espagne...

Entre les deux guerres: Italiens, Polonais, Réfugiés Espagnols...

C'est seulement après la Sde guerre mondiale que sont arrivé des populations venus du Maghreb.

Ces "bronzés" comme vous en parlez ne sont que la dernière génération d'arrivant...

La France, de par sa situation géographique et diplomatique, a toujours été une terre d'accueil...

fboizard a dit…

Tomcat,

Vous faites justement l'amalgame que je trouve malhonnête.

Non, la vague migratoire actuelle n'est pas qu'une vague de plus après tant d'autres.

Les migrations que vous citez étaient fondamentalement différentes, en quantité, en qualité, en culture, en motivation.

Les immigrés précédents ne modifiaient pas en profondeur la population française. C'est pourquoi il est faux de dire que "nous sommes tous des enfants d'immigrés".

Les immigrés actuels, non seulement ne faisant aucun effort d'intégration mais essayant, avec succès hélas, de nous plier à leurs coutumes, s'apparentent d'ailleurs plus à des envahisseurs qu'à des immigrés.

Artistic a dit…

Je poste ici une réflexion que je souhaitais soumettre il y a quelques temps.

Fboizard, dans un de tes posts tu confonds racisme (volonté légitime de discrimination par la race sans acte de violence) et agression raciste (comme les lois de nuremberg ou la shoa par les nazis).
Or la distinction est évidente mais on l'oublie trop souvent car l'amalgame est vite fait; comme à la télévision où l'on parle "d'acte raciste" quand il s"agit en fait de violence animé par un racisme avéré.
Le racisme est un acte de choix, de discriminer selon la race mais qui ne violente personne .

le racisme n'est ni bon, ni mauvais mais aujourd'hui ce terme a une désagréable connotation parce qu'il a été fourvoyé afin d'empêcher toute réflexion envers nos chers immigrés

Laurent a dit…

Il y a une différence qui me semble assez évidente entre les "vagues d'immigration" précédentes et l'immigration actuelle.
Ces gens se revendiquent "enfants d'immigrés". Les autres se revendiquent français. Là réside la différence. Si on demande à un français s'il est un enfant d'immigré ou un français, il répondra français sans hésiter. Si on demande à ces "chances pour la france", je crains qu'ils ne répondent habituellement qu'ils sont algériens (ou autre, bien sûr)...

Un comportement d'intégration normal fait que les enfants nés en France se considèrent français et non immigrés d'un autre pays. Ca ne veut pas dire qu'il faut renier ses origines, mais il faut que ça reste une origine, sinon on n'est pas intégré, on n'est pas vraiment français.

fboizard a dit…

Laurent,

Ce que vous dites est simplissime, vrai, facile à constater, c'est pourquoi nous n'entendrons jamais ce genre de propos dans les medias, sauf éventuellement dans une émission de "débat" comme faire-valoir de l'invité immigrationniste.