vendredi, août 28, 2009

Appel au peuple : le coût des moeurs modernes

Les moeurs modernes, divorces à répétition, familles décomposées, «familles» monoparentales, femmes qui font des enfants «toutes seules», avortements, etc ... ont assurément un coût pour la société (mais c'est bien connu, l'essentiel est de faire ce qu'on veut, de «s'éclater», de ne surtout pas tolérer la moindre frustration, la plus petite contrariété. Et après moi, le déluge).

Je soupçonne ce coût d'être énorme, mais je suis bien en peine de le calculer.

Auriez vous des idées ?

13 commentaires:

Criticus a dit…

Il y a environ autant d'avortements par an en France que d'immigration :

http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/avortements_contraception/avortements

et

http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/flux_immigration/depuis_1994

Pierre Robes-Roule a dit…

Le chiffre est probablement astronomique. Etant totalement incompétent en matière d'astronomie, je vous suggère de vous en remettre à une astrologue (Madame Irma) ou à un (c'est très tendance diversifiée) à un marabout (de ficelle bien sûr).

Wardiplomat a dit…

Je comprends de moins en moins bien vos billets.
Vous êtes de sensibilité libérale (voire libertarienne) et pourtant vous adoptez de plus en plus des postures assez conservatrices. Oui, la société française se liquéfie, mais que voulez-vous faire ? Le rétablissement du Concorda, un système judiciaire moins "laxiste" ? De même pour la question de l'immigration, j'ai toujours pensé que les libéraux se devaient d'être pour la libre-circulation des individus sur la planète. Les services d'immigration et l'existence du passeport (document de transport archaïque) ne devraient pas exister, chaque individu a le droit de circuler où bon lui semble pour pouvoir planter des patates dans n'importe quel champs et récolter le fruit de son travail. Mais non....vous jugez qu'il y a trop d'immigrés en France (il y a aussi trop de pigeon à Paris, mais vouloir renvoyer ces bestioles serait idiot). Bref, j'ai l'impression qu'il y a une grande incohérence idéologique dans votre discours. Les libéraux "laissent faire", à condition que cela n'embête personne. Mais bon, je peux me tromper en disant tout cela, peut être êtes-vous juste un adepte de la jérémiade poujadiste qui se lève tous les jours à 6h du matin pour aller effrayer les pigeons qui font caca sur votre maison.

fboizard a dit…

Je m'en suis déjà expliqué : je pense que le libéralisme n'est pas possible que dans une société homogène, sinon l'Etat occupe l'espace en tant qu'arbitre entre communautés rivales.

Et les immigrés sont beaucoup plus facile à renvoyer chez eux que les pigeons. En fait, il suffit juste d'essayer. Mais la volonté et le courage manquent.

Pierre Robes-Roule a dit…

Ceci dit je suis assez d'accord avec wardiplomat, FB vous virez doucement reaco-conservateur. Ce n'est pas une tare, c'est une nécessité.

Robert Marchenoir a dit…

"Les libéraux 'laissent faire', à condition que cela n'embête personne."

Wardiplomat ne voit pas la contradiction interne de son argument : il se trouve justement que la colonisation de peuplement, le génocide par substitution, l'immigration massive embêtent énormément de monde.

Evidemment, lui, personnellement, dans son coin, a décrété que l'immigration ne devrait embêter personne, que cet embêtement par conséquent n'existe pas, parce que ce serait racisse de penser que l'immigration est embêtante.

Une telle démarche n'a rien de libéral : c'est socialiste, totalitaire, tout ce que vous voulez, mais sûrement pas libéral.

S'y ajoute l'argument gauchiste traditionnel, magnifique de mauvaise foi : il faudrait se résigner à l'immigration, parce qu'on ne pourrait pas l'empêcher.

Il faudrait savoir. L'immigration est souhaitable, ou elle est néfaste mais inévitable ? Ce n'est pas tout à fait la même chose.

Au demeurant, comme l'explique Franck, l'immigration est évidemmment parfaitement évitable. Demandez aux Japonais.

Il y a une pléthore de mesures parfaitement pacifiques et efficaces qui pourraient être prises de jour au lendemain dans ce but, mais que l'on se garde bien d'évoquer, et encore moins d'instaurer.

Robert Marchenoir a dit…

"Peut-être êtes-vous juste un adepte de la jérémiade poujadiste qui se lève tous les jours à 6h du matin pour aller effrayer les pigeons qui font caca sur votre maison."

Ah oui, d'accord. Wardiplomat compare les immigrés à des pigeons qui font caca sur votre maison.

Mais à part ça, il adopte la posture de supériorité morale de l'anti-raciste.

Tout baigne. L'altitude est nominale, la température de combustion dans la norme, la trajectoire conforme aux prévisions.

Wardiplomat a dit…

Monsieur Robert Marchenoir,
Calmons-nous. Pourquoi tant de haine à mon égard? Prenez un xanax avant de réagir à un commentaire, cela vous fera beaucoup de bien.
Réapprenez à lire également. Mon analogie avec les pigeons était peut-être de mauvais goût, mais pitié !!! ne m'envoyer pas à Nuremberg pour autant.
Je n'ai jamais dit que l'immigration était un phénomène fabuleux qu'il fallait encourager à tout prix. Non, mon commentaire avait uniquement pour objectif de questionner les principes politiques et philosophiques de FBoizard. Fboizard est un bloggeur que je lis souvent. Il a fait une trés belle présentation du livre "Libéralisme" de Pascal Salin, il collabore au site libertarien Contrepoint.org, et il considère que l'Etat est une absurdité (enfin, il me semble). Depuis quelques temps, il publie des billets qui, SELON MOI, s'éloignent de la pensée libérale. Il s'agissait d'un commentaire purement conceptuel et non pas d'une prise de position "socialo-totalitaro-gauchiste" sur la question de l'immigration. Je reconnais que l'immigration peut poser certains problèmes et je ne suis pas opposé au principe d'une immigration choisie ou régulée. Mais encore, là n'est pas la question, puisque mon objectif n'était pas d'exposer mes opinions personnelles sur le sujet. Alors, sortez la tête de votre benne à ordures et écoutez chanter les petits pigeons.
Je vous encourage également à faire plus de lectures sur le libéralisme. La libre-circulation des individus sur la planète n'est pas une fantaisie totalitaro-socialio-gauchiste. C'est un principe qui s'accorde parfaitement avec la pensée libérale. Les frontières nationales et les services d'immigration sont des instruments du pouvoir étatique, et les libéraux n'aiment pas les mesures étatiques envahissantes.
Je n'ai rien contre la pensée conservatrice ou les jérémiades poujadistes. Je les préfère largement au folklorisme degôche. Mais j'aime la cohérence d'un courant de pensée.
Les japonnais ont parfaitement le droit de vouloir limiter l'immigration sur leur territoire et ça ne veut pas dire qu'ils sont racistes. On a parfaitement le droit de mettre une barrière autour de sa maison pour s'assurer la paix et la tranquilité. Mais d'un autre côté, si j'ai envie d'aller au Japon parce que j'aime le climat, la bouffe et les programmes japonnais, je ne vois pas pourquoi on m'empêcherait d'y aller si je me comporte comme un gentil immigré qui travaille dur pour subvenir lui-même à ses besoins. Personne n'est obligé de vivre toute sa vie sur le territoire où il est né. Je suis né en Bretagne (région pourrie) et je suis venu m'installer à Paris pour mon premier emploi malgré la crise du logement qu'il y a dans la capital. Aurait-il fallu m'interdire d'entrer à Paris sous prétexte qu'il n'y a pas de place pour tout le monde et que les parisiens estiment que les provinciaux sont des ploucs qui ne servent à rien ??? Non, car tout le monde a le droit de tenter sa chance n'importe où sur Terre à condition de se battre. Depuis quand faut-il interdire à une entreprise d'entrer sur un marché trop concurrentiel ? Qui peut se permettre de réguler les flux migratoires de la même manière qu'un Etat plannifierait le fonctionnement d'une économie?
Vous semblez souffrir d'une véritable constipation mentale qui vous fait écrire n'importe quoi. Alors, s'il vous plait Monsieur Robert Marchenoir, décontractez-vous avant de traiter les gens de "socialo-totalitaro-gauchistes". Je me suis permis de taquiner Fboizard avec les pigeons qui font caca sur sa maison, mais inutile de vous fâcher pour si peu. Vous savez bien qu'il y a de gentils et de méchants pigeons. Un pigeon qui fait caca sur la maison de Fboizard est un mauvais pigeon. Mais un pigeon qui n'emmerde personne, ça existe aussi.

Robert Marchenoir a dit…

Où voyez-vous de la haine, Wardiplomat ? Je dis simplement que vous nous resservez le millionième copié-collé de la pensée politiquement correcte, et que vous ne vous en rendez même pas compte.

Je dis simplement que vous vous prétendez libéral, mais que vous avez exactement les mêmes schémas de pensée que les gauchistes. Et j'affirme que c'est contradictoire.

Moi, je n'envoie personne à Nuremberg. C'est vous qui accusez autrui de poujadisme. C'est toujours pareil, avec les crypto-gauchistes. Eux se sentent le droit de chier sur la tête à tout le monde, mais, sitôt qu'on prétend s'en formaliser, ils hurlent à la haine, à Nuremberg, à la maladie mentale, etc.

Vous écrivez : "Si j'ai envie d'aller au Japon parce que j'aime le climat, la bouffe et les programmes [?] japonnais, je ne vois pas pourquoi on m'empêcherait d'y aller."

Aaaah, le fameux Je Vois Pas Pourquoi (copyright Le Grand Charles) !... Eh bien, demandez donc aux Japonais. Si vous, vous ne voyez pas pourquoi, eux le savent. Allez à l'ambassade japonaise. Vous verrez bien si les portes de leur pays s'ouvrent avec des "Je Vois Pas Pourquoi".

Vous verrez bien si l'arrogance libérale, jumeau exact de l'arrogance gauchiste, suffit pour se faire admettre comme immigré au Japon.

Tenez, un truc rigolo au Japon. Vous parvenez à obtenir un titre de séjour. Puis vous épousez une Japonaise. Tout d'abord, ne vous imaginez surtout pas que vous allez décrocher la nationalité japonaise sous ce prétexte. Vous resterez à jamais un étranger. Et vous devrez, toujours, renouveler tous les ans votre permis de séjour.

Mais devinez auprès de qui la police prendra des renseignements pour savoir s'il convient, ou non, de vous autoriser à rester un an de plus au Japon ? A qui elle demandera si vous êtes correctement intégré ? A votre épouse.

Vous "voyez pourquoi", maintenant ? Vous voyez comment on évite l'arrivée de millions d'immigrés hostiles, inassimilables, égoïstes, qui exploitent les femmes du pays d'accueil et ses lois infiniment bonasses pour le coloniser ? Comme en France ? Comme en Europe ?

Vous voyez comment un peuple protège son existence, sa race et sa civilisation, quand il sait qu'il en a une, quand il y attache du prix, quand il sait combien de millénaires il a fallu pour la construire, et à quelle allure elle peut disparaître faute d'efforts constants, renouvelés à chaque génération ?

L'Europe, elle, se comporte comme une bande d'enfants gâtés qui s'imagine qu'elle a "droit à" sa civilisation et à tous les avantages qui en découlent, que cela va de soi, que c'est un drouadlôm, que cela ne nécessite ni sueur, ni sang, ni larmes, ni efforts constants pour la défendre contre ses ennemis, contre les pillards, et contre les simples indifférents.

Elle fait comme si une Europe africaine et musulmane serait encore l'Europe. Elle s'apercevra bien vite, à ses dépens, que cela n'est pas le cas, et que ce genre de dérive est l'une de ces routes que l'histoire ne parcourt que dans un seul sens.

Wardiplomat a dit…

Monsieur Robert Marchenoir,
Votre constipation passagère semble avoir du mal à se résorber.
Je ne prétends pas être libéral et je ne consulterais pas ce blog régulièrement si j'étais un gauchiste. Je m'intéresse au libéralisme comme courant de pensée philosophique et j'essaie de mieux comprendre cette philosophie. J'ai donc questionné Fboizard sur ses opinions afin qu'il m'explique le fond de sa pensée. Il l'a fait en quelques lignes et ce fut tout à fait clair. Pour Fboizard, le libéralisme n'est possible que dans une société homogène. C'est une opinion que je respecte et sur laquelle je vais méditer car je ne connais pas la vérité.
Je n'ai pas dit que Fboizard était poujadiste. J'ai dit qu'il était PEUT-ETRE un partisan de la jérémiade poujadiste: soit, un mec qui aime bien faire chier le peuple en publiant des billets qui vont enrager tout le monde. C'est ça la jérémiade poujadiste. Une attitude conservatrice qui consiste à faire chier le peuple parce que c'est rigolo. Personnellement, j'aime bien les jérémiades poujadiste, ce sont des formules très rafraîchissantes.

Vous employez des termes qui ne veulent absolument rien dire. Qu'est-ce que le "politiquement correcte" ? Le contraire du politiquement incorrecte ??? Il y aurait donc les "gentils incorrectes" et les "méchants correctes" ? Vous fonctionnez selon un schéma de pensée binaire que les gens de gauche adorent tellement (les méchants patrons et les gentils ouvriers). Le crypto-gauchiste qui s'ignore c'est vous. L'attachement à l'identité nationale et la distinction entre EUX et NOUS n'est rien de plus qu'une forme de collectivisme primaire qui ne peut conduire qu'à la mort de l'individualisme. Vous défendez donc une posture très gauchisante qui voudrait que l'individu n'ait pas d'existence propre en-dehors d'un groupe.
Arrêtez donc de vous ériger en juge du politiquement correcte et tâchez de mettre un peu de cohérence dans votre discours. Nos amis nippons n'ont pas besoin d'un guignol comme vous pour protéger leur civilisation millénaire.
Bon voyage !!!

Théo2toulouse a dit…

"Depuis quelques temps, il publie des billets qui, SELON MOI, s'éloignent de la pensée libérale."

Même constat pour ma part.

"Vous voyez comment un peuple protège son existence, sa race et sa civilisation, quand il sait qu'il en a une, quand il y attache du prix"

En colonisant celle de ses voisins chinois et coréens ?

"je ne vois pas pourquoi on m'empêcherait d'y aller si je me comporte comme un gentil immigré qui travaille dur pour subvenir lui-même à ses besoins."

Si une entreprise japonaise vous propose un emploi sur son territoire et que vous estimez que c'est plus avantageux de travailler là-bas que de rester en France, ni l'Etat ni même Robert Marchenoir n'ont le droit de vous empêcher de migrer au Japon. Le fait que la mauvaise immigration chasse la bonne n'est pas une excuse. Vu la merde que devient la France depuis un demi-siècle, je doute que parmi les 2 millions et quelques Français partis vivre et travailler à l'étranger ils soient nombreux à songer à retourner au pays. La fuite des cerveaux n'est visiblement pas une priorité de nos gouvernants, et pourtant c'est un réel problème.

Larry a dit…

Wardi,

Lis le chapitre 11 L'immigration dans une société libre dans Libéralisme de Pascal Salin
Pb : réflexions sur l'étatisation d'une grande partie de l'espace national et les effets de l'État-providence.

Si tu t'intéresses au libéralisme quelques suggestions de lecture :
Alain Laurent Les grands courants du libéralisme (pour une idée de la variété)
Pascal Salin Libéralisme
Hayek Droit Législation et Liberté (au moins l'Épilogue)

Si tu lis l'anglais
Hayek Liberalism in New Studies in Philosophy, Politics, ... (30 pages) (tout le livre vaut la leture)
Hayek Liberalism (le même article en ligne )
Hayek Individualism : True and False (in Individualism and Economic Order, en ligne - tout le livre vaut la lecture)
Mises Liberalism (en ligne)

Tu as aussi des textes en français sur le site d'Hervé de Quengo (dont Libéralisme de Mises)
Ne réduit pas ta vision à ce qui te plaît et accroche ton attention.
Prends ton temps, quelques années au besoin.

Wardiplomat a dit…

Merci Larry,
Ces grands auteurs sont depuis longtemps sur les étagères de ma bibliothèque et j'essaie de m'en nourrir du mieux que je peux. Je m'y replonge dès maintenant !
Bon vent !!!