dimanche, août 02, 2009

L'homme est-il responsable du réchauffement climatique ? (A. Legendre)

Je suis souvent dégouté par les réchauffistes.

J'aime la science, je ne suis pas ingénieur pour rien, et l'habillage pseudo-scientifique de raisonnements manquant totalement de rigueur, voire du plus élémentaire bon sens, quand il ne s'agit pas de pure et simple malhonnêteté, m'est une souffrance.

La climatologie est devenue un panier de crabes assez immonde, où se mêlent intérêts politiques et financiers, motivation idéologique, ambitions carriéristes et médiatiques. Tout ça n'est pas très joli et bien éloigné de la sérénité qui convient à la science.

Rappelons que la qualité d'une argumentation scientifique ne tient pas à la quantité de données, à la complexité des équations et à la couleur des modèles numériques, tout cela, c'est du marketing pour ignares et autres demi-savants, domaine dans lequel les réchauffistes sont imbattables, mais à la logique et à la rigueur de l'argumentation.

Un des plus beaux exemples de raisonnement scientifique est le rapport d'enquête de l'explosion de de la navette Challenger. Richard Feynman joua un rôle majeur. Les cours de physique de Feynman sont encore considérés comme un modèle du genre.

Tout ça pour vous dire qu'il faudra que les réchauffistes se lèvent tôt pour me faire prendre pour de la science ce qui n'est en l'état actuel des connaissances que des foutaises.

André Legendre est un ingénieur, initialement vaguement réchauffiste, devenu sceptique après s'être renseigné.

A la question qui fait le titre de son livre, il répond clairement. Si vous appréciez le site Jean Martin Pensée Unique, vous retrouverez la même veine, posée, didactique, rigoureuse, avec peut-être un peu d'humour en moins, mais avec l'avantage du livre.

En notre époque électronique, on n'a encore rien trouvé de mieux qu'un livre ou qu'un rapport pour exposer une problématique scientifique ou technique.

Non seulement, il n'est pas prouvé que l'homme est responsable du réchauffement climatique, mais il y a de nombreuses indications que celui-ci est naturel et il est envisageable que, suivant les mêmes mécanismes naturels, nous allions vers un refroidissement (1).

L'auteur entre dans les détails, ce qui fait l'intérêt de son livre, mais son raisonnement tient en quelques points :

> la température terrestre, à des époques où l'influence de l'homme ne peut être mise en cause, a connu des variations plus violentes que la variation actuelle, à la hausse comme à la baisse. La variation actuelle n'est donc pas une preuve de rupture d'équilibre et de divergence.

> le phénomène d'effet de serre (appellation impropre) est saturant : il évolue en logarithme. Un doublement du CO2 atmosphérique, sans boucle d'amplification, augmenterait la température de moins de 0.68 °C (vous avez bien lu) et un quadruplement de moins de 1 °C.

> l'existence de boucle d'amplification provient de modèles numériques établis à partir d'hypothèses douteuses, comme la constance de l'humidité relative (rien ne justifie physiquement une telle hypothèse).

Enfin, l'auteur a un argument philosophique accessible à tous, même non scientifiques.

La terre, on en est certain, a connu des épisodes plus extrêmes que la période actuelle, que ça soit en température ou en concentration de gaz à effet de serre. Pourtant, notre planète n'a jamais cessé d'être vivable. Le climat n'a jamais divergé pour faire de la terre un désert de glace ou un désert de feu.

On peut donc supposer qu'il existe des mécanismes de rétroaction qui maintiennent le climat dans des limites «raisonnables». Que l'homme ne connaisse pas ou ne maîtrise pas ces mécanismes ne les empêchent pas d'exister.

Soyons modestes.

Mais pas trop tout de même : nous commençons à entrevoir certaines de ces rétroactions, même si les medias, réchauffistes par connerie gauchiste ou par goût du sensationnel, n'en parlent pas.

(1) : n'oublions pas que le refroidissement était l'hypothèse que privilégiaient les scientifiques, dans les années 70, quand ils ne discutaient du sujet qu'entre eux, hors de tout enjeu politique, financier, médiatique ou religieux.

32 commentaires:

Pierre Robes-Roule a dit…

"En notre époque électronique, on n'a encore rien trouvé de mieux qu'un livre ou qu'un rapport pour exposer une problématique scientifique ou technique"

Oh que oui !!!! Mais...
Un livre ? Ah non, je ne lis plus de livre ça détruit les forêts et ça réchauffe le climat. Il faut interdire les livres. Il faudrait même tous les bruler mais on ne peut pas car ça dégagerait du CO2 ! :-)

Vous connaissez "de l'horrible danger de la lecture" du Voltaire ? Hilarant et politiquement incorrect.

Epicier vénéneux a dit…

Excusez la faiblesse de la référence, mais la grosse marrade associée en vaut mille fois la peine : procurez-vous l'épisode 8 de la saison 9 de South Park, intitulé "Two days before the day after tomorrow".

C'est du caviar anti-réchauffiste primaire et ça regroupe et ridiculise tous les types de raisonnements insidieux des réchauffistes en moins de 20 minutes.

Paul-Emic a dit…

ça fait plaisir de voir que malgré l'énormité des moyens déployés, tout le monde n'est pas dupe de la clique de Gore et consorts.
On n'est pas encore au stade où l'on baptisait le Groenland "la terre verdoyante" et Terre Neuve "La terre des vignes"

TODA a dit…

On peut donc supposer qu'il existe des mécanismes de rétroaction qui maintiennent le climat dans des limites «raisonnables». Que l'homme ne connaisse pas ou ne maîtrise pas ces mécanismes ne les empêchent pas d'exister."
Moi, ce qui m'inquiète le plus, c'est que vu de mon jardin, j'ai tendance à penser que les végétaux, le vivant, faune et surtout flore,bref, la photosynthèse joue un rôle primordial dans ces rétroactions, et que par ignorance, volontaire ou non,on ne parle que fort peu de déforestations et monocultures...et qu'on ne recherche pas de solutions dans ce sens, trop bêtes et basiques, mais pourtant efficaces...compréhensibles par n'importe quel paysan, n'importe où sur la planète...

Anonyme a dit…

L'esprit scientifique est en recul, il faut s'y résoudre. Ce qui occupe le devant de la scène aujourd'hui, c'est :

- La publicité
- Les bons sentiments
- Le terrorisme intellectuel
- La finance vaporeuse

Mais ces gens-là auront toujours besoin de TGV et de plombiers.

Nous sommes contraints au monachisme, mon cher Franck. Ce n'est pas le pire sort qui soit.

Les cisterciens ont passé des siècles à recopier des vieux manuscrits et à développer l'agriculture, l'architecture et l'artisanat.

Leur oeuvre tient encore debout aujourd'hui. Caritas et veritate, comme disait l'autre néo-nazi.

H. a dit…

Merci pour ce post avec lequel je suis d'accord à 100%. Moi aussi, j'ai une formation plutôt scientifique et je suis effaré devant devant l'ignorance et la bêtise crasse de beaucoup dès que l'on aborde les sujets où cet aspect prédomine. Un exemple parmi tant d'autres, un politique, en mal de notoriété probablement, souhaite installer une forêt d'éoliennes dans une région où, de mémoire d'hommes, il n'y a jamais eu plus de trois moulins à vent!!! Il y a aussi beaucoup de subventions à la clé!!!

Récemment, j'ai bénéficié d'un cours sur le "développement durable". On peut apprécier ce concept, il n'en reste pas moins que ce n'est qu'une géniale trouvaille de marketers inspirés, trouvaille qui permet de relancer un commerce un peu lénifiant ces derniers temps. Juste pour rire un peu, le véhicule le plus "développement durable" qui soit car recyclable à près de 98% est le ...Hummer américain, un très vilain 4x4.

Théo2toulouse a dit…

"Le climat n'a jamais divergé pour faire de la terre un désert de glace"

Peut-être que si avec la théorie de la Terre boule de neige :

http://www.spectrosciences.com/spip.php?breve308

fboizard a dit…

Il y a un jeu amusant : demandez à vous collègues ou amis si la surface de forêts en France :

> progresse
> est stable
> régresse

Il y a de fortes chances qu'on vous dise «régresse».

En réalité, il n'y a jamais eu autant de forêts depuis les Gaulois.

Ce qui s'explique très facilement : on n'utilise plus le bois pour se chauffer, construire des maisons, des bateaux et des charettes, ni pour faire du sel. Et les rendements agricoles sont extraordinaires.

Et les gens vivent dans les villes.

Faisant ce petit jeu, j'ai été ravi de constater que les gens que j'estimais de solide bon sens ont trouvé la bonne réponse.

Erick a dit…

Les écolos et autres moustachus vitupèrent contre la diminution des surfaces agricoles (effet de l' urbanisation de la construction d' infrastructures routières, etc ...). Ils oublient simplement (?) que, outre l' augmentation phénoménale de la productivité agricole, l' essentiel de la disparition des terres agricoles est due à l' extension de la forêt.
Mensonge ou ignorance qui n' a d' égale que la désinformation sur le réchauffement anthropologique qui risque de verser dans le terrorisme intellectuel
à l' instar du "débat" sur les OGM.

On risque (ce n' est pas encore fait) d' y gagner une taxe qui relèvera de l' usine à gaz (à effet de serre-contribuables). Dont personne ne sait finalement à quoi et comment le produit sera affecté.

Pierre Robes-Roule a dit…

Par contre pour les forêts, elles sont très mal entretenues, quel dommage.

Epicier vénéneux a dit…

Et dire qu'on pense sérieusement à supprimer cette niche fiscale...

Kreyket a dit…

Excusez-moi de ce hors-sujet mais je pense que ça peut vous intéresser.

http://etoilium.free.fr/000_PROF_COLERE.html

Kreyket a dit…

Histoire de revenir au sujet :

http://www.skepticalscience.com/

fboizard a dit…

C'est déjà un progrès, il y a peu, les sceptiques étaient considérés comme des neuneus. Maintenant, on daigne tout de même leur répondre.

Allez, encore vingt ans, et les réchauffistes finiront par admettre, comme pour le fameux trou dans la couche d'ozone, qu'ils se sont emportés un peu vite.

Anonymat a dit…

Les réchauffistes vont jusqu'à faire de l'oeil aux racistes, les fourbes :

http://www.corrupt.org/news/racists_rejoice_part_8

Pierre Robes-Roule a dit…

"Un exemple parmi tant d'autres, un politique, en mal de notoriété probablement, souhaite installer une forêt d'éoliennes dans une région où, de mémoire d'hommes, il n'y a jamais eu plus de trois moulins à vent!!!"

Scientifiquement parlant, il a raison. La science politique....

fboizard a dit…

Le réchauffisme, c'est un aimant à connards de première grandeur.

Théo2toulouse a dit…

"Par contre pour les forêts, elles sont très mal entretenues, quel dommage."

Comme la forêt amazonienne, propriété de l'Etat au Brésil ?

Gates of Vienna Watch a dit…

New blog:

http://gatesofviennawatch.blogspot.com/

The Truth about the Baron and Dymphna!

Ludo Lefebvre a dit…

Votez pour Conne-Bandit ou c'est la fin du monde. Achetez la voiture écolo, celle qui vaut très cher, n'a pas d'options et roule doucement ou c'est la fin du monde. Des taxes, des taxes, des taxes, vivement la fin du monde.

Titus a dit…

Les réchauffistes n'ont pas l'honnêteté de pousser leur raisonnement jusqu'au bout:
Selon eux, l'activité humaine produit un excés de CO2 qui augmente l'effet de serre ce qui provoque le réchauffement de la planète. S'en suit un cortège de cataclysmes fort bien illustré par le film d'Al Gore.

Admettons que l'origine antropique du réchauffement soit prépondérante et que l'activité solaire qui chauffe la terre et ses océans depuis toujours, créant ce fameux effet de serre, soit négligeable. Admettons.

Quelles sont les causes de cette production excessive de CO2?
- les progrés technologiques, le productivisme, la croissance économique.
- l'augmentation démographique qui résulte de ces progrés génère toujours plus de besoins, favorisant encore cette croissance, la pompe est amorcée.
C'est l'explosion démographique et l'utilisation à outrance des energies fossiles qui provoque cette pollution.

- Le premier étage de la fusée réchauffiste est de préconiser un changement des modes de production.
- Le deuxième étage qui pointe le bout de son nez est la décroissance: moins produire pour moins consommer et au final moins polluer.
- Le troisième étage consistera à préconiser une régulation mondiale de la démographie. Faute de méthodes de production adaptées à la demande, il faudra réduire le nombre de bouches à nourrir (vétir, soigner, éduquer, assister...)

C'est le progrés et ses excés qui a permis cette expansion démographique récente, leur véritable but est de stopper cette expansion en cassant le moteur.

Viendra l'heure des choix. Qui aura le droit de croître et de prospérer? qui devra passer la main?
Les ethno-masochistes rechauffistes ne manqueront pas de préconiser la disparition progressive des plus actifs (pollueurs), ils le font déja.

Théo2toulouse a dit…

Pour Titus : le troisième étage vu par un écofasciste finlandais aux propos terrifiants.

« N'importe quelle dictature serait meilleure que la démocratie moderne. Il ne peut y avoir de dictateur assez incompétent pour montrer plus de stupidité qu'une majorité populaire. La meilleure serait une dictature où de nombreuses têtes rouleraient et où le gouvernement empêcherait toute croissance économique (...) La plus irrationnelle des croyance des gens est la croyance en la technologie et en la croissance économique. Leurs prêtres croient jusqu'à la mort que la prospérité matérielle apporte joie en bonheur (...) Tout ce que l'humanité a construit depuis un siècle doit être détruit (...) Une erreur fondamentale et dévastatrice est d'avoir fondé un système politique fondé sur le désir. La société a été organisée sur la base de ce que désirent les gens, et non sur la base de ce qui est bon pour eux (...) Notre seul espoir réside dans la mise en place d'un gouvernement centralisé sans compromis pour contrôler les individus-citoyens (...) La production énergétique doit être drastiquement réduite. L'électricité ne doit être accordée que pour les strictes nécessaires éclairages et communications (...) La mobilité doit être basée sur le vélo et les bateaux à rames (...) les voitures individuelles doivent être confisquées. (...) Les excrétats humains doivent être utilisés comme fertilisants (...) Nous avons encore une chance d'être cruel. Mais si nous nos ne sommes pas cruel aujourd'hui, alors tout est perdu (...)"
- Source : Pentti Linkola, idéologue finlandais.

Patrice Legoux a dit…

> (1) : n'oublions pas que le refroidissement était l'hypothèse que privilégiaient les scientifiques, dans les années 70

Réchauffement et abaissement de température peut-être les deux faces d'un même phénomène, en tout cas ce que prétendent les commentaires de cet autre site : http://www.techno-science.net/forum/viewtopic.php?t=16126

Effectivement, laissons la (vraie) science trancher...

yppaffalu_457 a dit…

réfugié économique, politique et climatique, de grands mouvement de population sont a prévoir , plusieurs millions va falliori se serrer .
mais non , pas de complot contre la race blanche , ts ts ts c'est juste la vie

Spip a dit…

Que c'est facile de se laver en 1 page web! Messieurs vous vous comportez exactement comme les "réchauffistes" que vous vous complaisez à décrire. Aucun respect de l'opinion d'autrui, avancement d'hypothèses scientifiquement douteuses, ... Il existe aussi des gens persuadés du contraire mais qui font preuve d'un tant soit peu d'ouverture!

Par ailleurs, vu les récompenses du film d'al gore et vu la mobilisation des politiques de part le monde, excusez-moi de vous annoncer que vous êtes une minorité et si vous manquez de références, des minorités extrémistes, je peux vous en citer un paquet!


De toute façon, si vous voulez continuer à vivre à ce rythme (qui à mon avis est différent du temps des 3 moulins à vent), vous aurez besoin de nouvelles sources d'énergie pour remplacer l'or noir qui va rapidement impayable pour le commun des mortels! Croyez-moi, la fusion nucléaire ne viendra pas nous sauver tel un prophète. Alors faites preuve d'ouverture et d'imagination, que diable!

Un dernier point: comme personne ne peut actuellement affirmer l'implication humaine ou non, la prudence me semble le meilleur des comportements à adopter...

fboizard a dit…

Rien à foutre d'être une minorité" ou une majorité : la science ne se décide pas par vote.

Quand comprendrez vous enfin ?

Paul-Emic a dit…

Spip annonce clairement la couleur, fi du réchauffement qui n'est qu'un alibi, la vraie raison de cette thèse c'est de préserver les ressources en or noir.
Pour qui ? s'est-il seulement posé la question de savoir pour qui il roulait ?
Quant à l'imagination : proposer des moyens alternatifs subventionnés par les taxes sur le pétrole ne rendra jamais ces moyens compétitifs, moyens qui resteront à jamais subsidiaires. Alors de l'imagination oui, mais commencez les premiers messieurs les réchauffistes.

fboizard a dit…

Les réchauffistes sont des gens qui cherchent des solutions à un problème qui n'existe pas. Etonnez vous ensuite qu'ils racontent n'importe quoi.

Spip a dit…

Le but n'est pas de préserver les ressources en or noir, le but est de préparer l'après or noir. Sauf si vous estimez juste que seul les riches ont droit à un accès à l'énergie. Est-il vraiment inutile d'utiliser l'énergie des marées, du vent, des vagues et du soleil? Energies renouvelables et gratuites qui nous sont offerts par la nature! Indépendamment de mes convictions climatiques, je ne pense pas que cela est de trop!

Pour fboizard, je ne sais pas d'où provient votre haine mais elle se concrétise en posts complètement inconstructifs. Vous combattez les certitudes des "réchauffistes" en vous basant sur des certitudes au moins autant douteuses.

fboizard a dit…

«Vous combattez les certitudes des "réchauffistes" en vous basant sur des certitudes au moins autant douteuses.»

Hé bien non. Tout ne se vaut pas. J'ai raison, vous avez tort.

Et je n'estime pas «inconstructif» d'éviter de tomber dans l'erreur.

Et sur les questions d'énergie, vous n'y connaissez rien, vous vous contentez de répéter les platitudes sans substance qu'on entend partout.

http://fboizard.blogspot.com/2008/07/bottomless-well.html

Spip a dit…

Ces ingénieurs tellement persuadés qu'ils détiennent la vérité qu'ils n'arrivent même plus à écouter les autres... Figurez-vous monsieur que moi aussi je suis ingénieur et que moi aussi j'ai suivi des cours d'énergétique (ce que je suppose pour vous). Et ne vous méprenez pas, si je suis arrivé sur votre page web, ce n'est pas par hasard, votre opinion m'intéresse. Je pensais seulement trouver des gens avec qui il était possible de discuter. Malheureusement, je ne pense pas que cela soit le cas.

Je trouve un peu triste d'être traité d'inculte, même de connard. Que vous me jugez si rapidement alors que je n'ai écrit que deux posts, j'appelle cela de l'intolérance.

Par ailleurs, je lirai votre article sur le livre que vous avez lu. Je vous recommanderais pour ma part: "la vie (presque) sans pétrole". Par ailleurs, je ne suis pas persuadé qu'un livre détienne La Vérité...

Patrice Legoux a dit…

@SPIP : avez vous lu ceci : http://fboizard.blogspot.com/2009/07/la-theorie-aboiotique-du-petrole.html ?