dimanche, septembre 06, 2009

Qui parle pour la France ?

Les Français ? Disparus, il n'y a plus que des «gens» et des «citoyens», sauf éventuellement pour rappeler que les Français «ont des préjugés» (qui n'en a pas ?), c'est-à-dire sont de sales racistes à rééduquer d'urgence. Le peuple Français ? Enfermé dans quelques formules rituelles poussiéreuses. Et la France ? Anéantie, oubliée. Ah si, on se demande quelquefois si la France est ou n'est pas compétitive, attractive, productive etc, ou alors, la France, elle se repent et «a des devoirs envers nous ».

Par contre, qu'est-ce qu'on nous bassine avec les «valeurs républicaines» !

Mais je n'en ai rien à foutre, moi, des valeurs républicaines. Et d'ailleurs, quelles sont-elles ? Celles de juin 1789 ou celle de septembre 1792 ?

Au frère de Mandrin pendu par les aisselles et à Damien, évoqués par Victor Hugo, on peut opposer Louis XVII et la princesse de Lamballe.

Et les valeurs monarchiques, honneur, fidélité, dévouement, sont-elles méprisables ?

Pas plus que la monarchie ou l'empire, la république ne se confond avec la France. Encore que la liaison de la monarchie et du pays était autrement plus intime.

Je commence à en avoir franchement marre de ce rapt permanent de la France par la république. Qui parle pour la France des bois et des eaux, des églises et des chaumières, des routes et des chemins ? Qui parle pour l'intemporel et le sacré ?

Ah, ils étaient beaux, le 19 mai 1940, tous les fossoyeurs qui venaient entendre une messe à Notre Dame pour prier Dieu et la Sainte Vierge de bien vouloir sauver la France. Il était temps d'y penser, après avoir envoyé la troupe contre les curés en 1906 !

Mais on ne tue pas si facilement une idée et un sentiment. La France n'est pas encore morte.

En attendant, la pelleteuse à enterrer la France s'active, conduite frénétiquement par ses machinistes fous, les Minc, Attali, Sarkozy, Bruni, Aubry, Royal ...

Au fait, Marie-Thérèse est en forme.

Tenez, petit concours très facile. Quelle est cette épée ?

2 commentaires:

Sébastien a dit…

Quelle est cette épée ?

Durandal, l'épée de Roland.

(Photographiée à Rocamadour.)

Ratigan a dit…

Mince, quelqu'un avant moi. Oui, Durandal l'épée de Roland.
Qui je l'espère restera pendant encore quelques temps un héros de notre culture... avant d'être censuré parce que se battant contre des Basques?