mardi, octobre 27, 2009

Mathieu Bock-Coté sur l'idéologie multiculturelle

4 commentaires:

fboizard a dit…

Ceux qui lisent les réactions d'abonnés du journal Le Monde se retrouvent dans cette video dans l'explication de la coupure entre le peuple et l'élite mondialisée.

J'ai fait un petit compte : 90 % disent ne pas se sentir français, se sentir citoyens du monde ou refuser parce que c'est un chant guerrier.

Dans ceux qui essaient de définir ce qu'est l'identité française, quasiment 100 % parlent de droit-de-lhommisme et de républicanisme. Certains imbéciles définissent même l'identité française par le refus de Besson, de Sarkozy, de la corruption et du népotisme !

Mon bon cœur me pousse à les plaindre, ces gens : nous sommes tous d'un pays. On peut feindre de l'ignorer, mais en niant une part de leur identité, c'est une part d'eux-mêmes qu'ils nient.

Je ne crois pas que les nations soient des vieux trucs qu'on puisse jeter à la poubelle. Ceux qui pensent ainsi se préparent des lendemains qui déchantent (il est bon de souligner la parenté entre multiculturalisme et marxisme).

simple citoyen a dit…

Bien cet extrait. Mathieu Bock-côté y est clair et précis. A quand une invitation sur l'un de nos plateaux de France télévivons?

fboizard a dit…

refuser LA MARSEILLAISE parce que c'est un chant guerrier.

daredevil2007 a dit…

Et oui, Franck! Nous sommes en plein déclin et tout ceci me rappelle étrangement la fin de la grand Rome même si les circonstances étaient différentes...
La Marseillaise comme tout ce qui renvoie à la nation n'a plus la cote... du moins pour le moment car je suis intimement persuadé que tel le métronome, les choses iront d'un côté à l'autre... malheureusement, cela se fera très probablement dans la douleur, voire la violence!
Mais que c'est triste que tout soit éternel recommencement, n'est-il pas?