mercredi, novembre 04, 2009

Martine Aubry a un avis sur l'identité nationale

Martine Aubry : «Nous pensons que l'identité de la France n'est pas ethnique, pas religieuse, pas culturelle mais, c'est l'appartenance à des valeurs communes».

L'identité française définie par le républicanisme le plus étroit.

Autrement dit, un habitant du Pérou républicain est français ? D'après la définition de Martine Aubry, oui. Ses mots ont-ils dépassé sa pensée ? Pas sûr du tout.

Martine Aubry est ce maire qui a réservé des horaires aux femmes à la piscine municipale (pas de caissiers, que des caissières à ces heures là). Rappelons aussi qu'elle est à la ville l'épouse de celui qui a été surnommé «l'avocat des islamistes», ce qui aide à comprendre bien des choses.

On comprend qu'elle a un rapport avec l'identité française assez particulier et non représentatif des Français.

On peut même se demander, à la lumière de l'histoire de la piscine, quelles sont les fameuses valeurs communes invoquées par Martine Aubry. Elles n'existent sans doute pas.

En restant dans la logique de ses déclarations et de son action, on peut alors compléter la phrase de Martine Aubry : «Nous pensons que l'identité de la France n'est pas ethnique, pas religieuse, pas culturelle mais, c'est l'appartenance à des valeurs communes qui n'existent pas. Donc, l'identité française n'existe pas

Notre malheur veut qu'elle soit secrétaire général du principal parti d'opposition.

18 commentaires:

erdav a dit…

Si le gouvernement continue dans la stagnation et l'obstination à ne pas résoudre des problèmes concrets, le PS passera en 2012 car Sarkozy aura perdu l'electorat, principalement celui du FN, qui l'a mené au pouvoir.

Criticus a dit…

Stupéfiant de dhimmitude.

daredevil2007 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
daredevil2007 a dit…

"Stupéfiant de dhimmitude."
Vous trouvez? Moi, j'appelle cela de l'ignorance crasse, voire de la stupidité...
Cela prouve juste que cette dame a le cerveau un peu vide... et que son parti est à bout de souffle.
A Erdav : mais au fond le problème est-il qu'en 2012, le PS ou une quelconque coalition gagne les élections? Je ne le crois pas! Nos élites sont à court d'idées (cf. la propositions des 63 députés...) et veulent surtout que rien ne change pour ne pas se voir expulsés du pouvoir pour raison d'incompétences caractérisées!
Si les choses devaient bouger, cela signifierait ni plus ni moins la fin de leurs prébendes, de leurs gentils avantages en tous genres... Comme je l'ai lu hier ou avant-hier au cours de mes pérégrinations internetiennes, il y a trop de lobbys, de groupes catégoriels en France pour qu'un quelconque changement d'orientation soit pour l'instant envisageable. Personne n'est prêt à lâcher la proie pour l'ombre, n'est-il pas?

P.S. Désolé pour la manipulation précédente mais j'avais laissé passer une petite erreur orthographique ;)) J'espère qu'il n'y en a pas d'autres...

fboizard a dit…

DD,

Il s'agit bien de dhimmitude : si les Français n'ont pas d'identité, il est devient normal qu'ils se soumettent à ceux qui affirment la leur. Suivez mon regard.

Sir Shumule a dit…

:) Du calme - Ce n'est qu'une des formules parfaitement absurdes qui servent à valider plus à fond, dans la conscience collective, les notions de nivellement, métissage et abolition de la dite-identité française - Martine Aubry est juive, elle a un cahier des charges et nous sert un plat de son métier - C'est le principe éprouvé du "Dieudonné en prison!" : après l'avoir entendu glapir un milliard de fois, comme un mantra, par tout ce que les médias comptent d'agit-props sionistes, c'est à dire de Juifs (et ils en comptent un paquet!), nous ne sursautons plus à l'idée que quelqu'un puisse être enfermé pour ses idées... De même, les phrases de Martine nous font débattre sur le plus ou le moins, et nous éloigner, en chipotant, de la notion primordiale de lien organique entre une terre, une race et un peuple... C'est plutôt bien joué...

fboizard a dit…

«Martine Aubry est juive»

Première nouvelle !

Et d'ailleurs, qu'est-ce que ça change ?

Avant que vous n'alliez plus loin, je vous signale que je suis plutôt philosémite et sioniste.

Le Centriste Résigné a dit…

Si ni la culture, ni la religion ni encore l'ethnie n'interviennent dans la définition de l'identité alors c'est sûr : on peut accepter n'importe qui sans condition ou presque, la France est une "terre d'asile", et il n'y aucun problème d'intégration puisqu'il n'y a alors plus besoin d'intégrer.....
Au moins, elle est parfaitement cohérente avec la vision de son parti sur l'immigration, c'est déjà ça.
Déprimant.

daredevil2007 a dit…

Euh? Qu'est-ce que le fait "d'être juif" vient faire là?
Je ne saisis pas le rapport, désolé...

Oui, Franck! Je vous suis parfaitement et vous rassure tout de suite : il existe encore pas mal de français qui ne sont pas prêts - mais pas du tout, suivez mon idée... - à se "soumettre"!

Criticus a dit…

@ daredevil2007 : la dhimmitude de Martine Aubry est déjà révélée par sa politique à Lille. Quant à sa déclaration, comme le rappelle Franck, un peuple qu'on prive de son identité est conduit à adopter celle d'un autre. Il s'agit donc ici de complicité objective.

daredevil2007 a dit…

Oui, j'entends fort bien vos arguments mais ma question est simple : pourquoi?

Criticus a dit…

Foi béate dans le multiculturalisme.

daredevil2007 a dit…

ou bêtise incommensurable... ou peut-être intérêts bien compris?

Criticus a dit…

Ou les trois : si les socialistes remportent de tels succès aux élections locales (contrastant avec leurs échecs au niveau national), c'est surtout parce qu'ils mènent avec succès une politique clientéliste. Delanoë l'a bien compris à Paris, lui qui soutient les installations de clandestins...

daredevil2007 a dit…

Oui! Et je m'élève (à titre personnel) contre toute forme de clientélisme qui détruit toute démocratie!
Voilà également l'une des raisons principales pour lesquelles je suis aussi réservé quant à ce que nous réserve l'avenir proche...

Théo2toulouse a dit…

"On peut même se demander, à la lumière de l'histoire de la piscine, quelles sont les fameuses valeurs communes invoquées par Martine Aubry. Elles n'existent sans doute pas."

Si, si, elles existent bien : ce sont le vol, l'escroquerie et la triche, toutes ces valeurs qui font le substrat du socialisme depuis un siècle et demi.

Maxime Zjelinski a dit…

Faites-moi penser à vous dire ce que Jean-Pierre Jeunet pense de l'Europe et de la Russie...

Ludo Lefebvre a dit…

Martine Aubry est mariée à l'avocat des barbus, quoi d'étonnant à ces prises de position ?

Elle a, de plus, une idéologie internationaliste qui est entrain de se réaliser.