jeudi, décembre 17, 2009

Les sent-bons n'aiment pas les casquettes à l'endroit

Les faussaires veulent imposer leur censure

Les grecs antiques ont inventé l'hubris : l'homme comblé par les Dieux devenant fou à force d'orgueil et de pouvoir.

Les sent-bons ont tout ce qu'ils veulent : ils sont les arbitres de ce qu'il faut dire et ne pas dire, toute parole contraire à leur doctrine est frappée d'infamie et même certaines pensée sont déconseillées.

Et pourtant, voilà qu'ils s'énervent contre quelques mots sur les casquettes à l'endroit et à l'envers, jusqu'à se rendre ridicules.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Disons que le message était recevable, hélas, nos amis de l'UMP ont choisi une bien mauvaise ambassadrice...