samedi, février 13, 2010

20 ans de la libération de Mandela

J'aime beaucoup Mandela, qui ne l'aime pas ?

Mais la question demeure : la prospérité de l'Afrique du Sud n'est elle pas uniquement due aux blancs ? Et la perte de pouvoir des blancs n'est-elle pas aussi le préliminaire au déclin de l'Afrique du Sud ?

Je connais mal ce pays et mon coté taquin anti-politiquement correct me fait me poser ce genre de questions.

Il est une autre hypothèse : les blancs étaient riches et les noirs pauvres, la mondialisation a aggravé cette scission de départ.

Entre ces deux explications, je ne sais pas choisir. Un de mes heureux lecteurs connaît-il l'Afrique du Sud ?

6 commentaires:

Wardiplomat a dit…

Plutôt cool le billet !
Dîtes-moi, j'espère que vous ne vous exprimez pas ainsi dans les soirées mondaines parce que sinon vous allez avoir du mal à vous faire de nouveaux amis.
A moins qu'il y ait des "clubs" de discussion ou des loges maçonniques où on peut disserter en long et en large sur la taille du cerveau des noirs....

kelevra a dit…

il est quand meme une realite incontestable, l afrique du sud est le seul pays d afrique qui ne soit pas totalement sous developpe comme le reste du continent, et l extreme violence qui est apparu depuis que les noirs ont repris le pouvoir, peut etre pas la taille du cerveau mais le poil dans la main!!!

fboizard a dit…

WD est très moderne : pour éviter de prendre le risque d'avoir certaines réponses, il préfère éviter certaines questions.

Car, vous remarquerez que j'ai exposé deux hypothèses en expliquant que je ne sais pas trancher.

Larry a dit…

Wardi, intéressante ta réaction.

À partir du politiquement correct nous sommes ramenés à l'évolution.

Une théorie, ou des théories, bien sûr.

On dit : évolution génétique, le temps pour qu'une caractéristique se fixe, environ 100 000 ans pour l'espèce humaine, évolution culturelle, 10 000ans. Cela s'estime en nombre de générations. Pour les bactéries c'est beaucoupo plus rapide! (Le culturel des bactéries n'a pas encore été étudié!)

Quelqu'un m'a dit un jour en voyant des réactions de jeunes Noirs : "On dirait qu'ils sont câblés pour la violence." Ça a fait tilt et m'a rappelé une remarque d'un journaliste spécialiste des guerres, sur le terrain : "La situation la plus terrifiante dans laquelle vous pouvez vous trouver est une révolution en Afrique. Tout est calme et brusquement on passe à une situation de brutalité extraordinaire.".

Évolution : au fond sont sélectionnés les plus aptes à survivre dans un type de situation.

En Afrique où l'humanité a été confrontée depuis des centaines de milliers d'années et plus, à des conditons soudainement brutales, très dangereuses, très inattentendues, cette capacité de réaction est une admirable capacité de survie. Qu'il en reste quelque chose ne serait pas étonnant.

Que cela et une influence sur le culturel non plus. Une civilisation est le produit d'une évolution culturelle. La civilisation de l'Europe et son développement font suite à une longue évolution culturelle.

Sur le chaptitre de la brutalité soyons modestes. Les guerres d'origine européennes sont là pour nous le rappeler.

Pour la rapidité de réaction nous avons sans doute perdu depuis quelques siècles.

Que cela ait un impact sur le développement ne srait pas étonnant. Des évolutions culturelles différentes pourquoi pas. Attendons quelques siècles.
Hypothèse, hypothèses sans jugement de valeur, (à moins d'une très longue discussion sur les valeurs. Dans ce cas garder en fond de pensée l'histoire de la dernière guerre mondiale) ; cependant c'est un passionant support de réflexion.

Larry a dit…

Autre type de remarque.

La mentalité tribale se prête mal au développement de type occidental ; peut être de développement tout court.
Si quelqu'un réussit en Afrique, il a le devoir de soutenir les membres de sa famille étendue et de plus en plus étendue s'il réussit.
Ce qui ne favorise pas l'épargne, l'investissement et le développement.
Vous me direz que l'on retourne un peu vers cette situation. Plus vous réussissez économiquement, plus vous devez soutenir à travers vos impôts une famille étendue dans l'État providence.

L'avenir nous dira où cela nous conduit.

Theodore Dalrymple qui avait été médecin en Rhodésie racontait la frustration colérique de ses confrères noirs, devant le niveau de vie des médecins blancs. Ils étaient aussi compétents, aussi bien payés, mais ils devaient partager leur revenu avec leur famille étendue.

L'idée d'épargne, d'investissement par les individus - qui a été à la source de notre développement et de notre bien être actuel - voir Marx jeune, Le Manifeste Communiste, chapitre Bourgeois et prolétaires ; là je me répète mais j'adore ce passage ; il est en ligne, profitez en ; cette idée est assez mal vue en Framce : écoutez les radios publiques et lire la majorité de la presse.

malou a dit…

Boizard, si WD ne répond pas à tes hypothèses c'est peut-être qu'il n'en a rien à foutre... Hypothèse probable, mais que visiblement tu n'es pas en mesure d'accepter. Tu te targues de taquiner, tu penses que tu es le seul à pouvoir le faire ? WD ne le pourrait pas ? Et pourquoi ? Parce que tu ne le comprendrais pas ? Ouais, j'ai envie de dire que ce n'est pas très significatif... Oh, zut, je t'ai cassé ton chateau de cartes en Espagne...