lundi, juin 28, 2010

Le règne des adultes-enfants

Dans cette émission :

Good Morning Week-End du 26 juin 2010


Les chroniqueurs de BFM font remarquer qu'il y a un parallèle entre les joueurs de l'équipe de France et les ministres : il se comportent tous comme des enfants-tyrans qui estiment avoir droit à tout et aucun compte à rendre. Les agissements de Christian Blanc sont symptomatiques à cet égard.

Cette immaturité, patente chez Nicolas Sarkozy, qui en tout domaine singe l'adolescent attardé, devient une usine à conneries, dès qu'il est question de trancher et de décider, activités d'adultes par excellence. Sans faire de la psychanalyse de comptoir, il est évident que Nicolas sarkozy est un enfant du maternalisme.

C'est si répandu que je n'ai même pas besoin de donner des exemples. Mes lecteurs n'ont qu'à réfléchir à l'actualité pour en trouver.

Je suis tenté de penser que nous avons là un des nombreux signes que l'infantilisation, menée à fond de train par le maternalisme depuis quelques décennies, conduit à une société plus bête, c'est-à-dire moins apte à faire face aux difficultés.

Les enfants ne sont plus traités comme des enfants, ils ne savent plus devenir adultes. En conséquence, les adultes ont des désirs et des pulsions de grands enfants.

Ce renversement des rôles et des valeurs mène à la catastrophe. Cette situation ne cesse de m'inquiéter.

Aucun commentaire: