jeudi, juillet 15, 2010

Il faut défendre Aurélie Boullet

Pierre Bilger a déjà tout dit :

Il faut défendre Aurélie Boullet

4 commentaires:

guidzie a dit…

c'est amusant de constater comme cette simple petite histoire résume tout : "l'hypocrisie et irresponsabilité généralisées à tous les niveaux" (de l'état, des politiques, des syndicats, des citoyens....)

Roman Bernard a dit…

Il faut défendre Aurélie Boullet, et il faut signer cette pétition :

http://le-cri-du-contribuable.pro-petition.fr/il-faut-defendre-aurelie-boullet

:-)

Roman Bernard a dit…

En version hypertexte, c'est mieux :

Il faut défendre Aurélie Boullet, alias Zoé Shepard !

guidzie a dit…

j'ai lu le bouquin le week-end dernier

Si au début, j'ai pris un certain plaisir à voir confirmer tous mes préjugés sur la fonction publique, au final je reste sur les impressions de narcissisme et d'hypocrisie.

Narcissisme : parce qu'a part "ELLE", ils sont tous gravement incompétents (trop même). Sans parler de la fin(bisounoursland).

Hypocrisie : parce que je pense qu'elle n'assume pas. J'ai lu le CV d'Aurélie Boullet et il me semble que lorsqu'on choisit de faire hypokhagne, khagne et une maitrise d'histoire économique (diplôme improbable)on ne choisit pas le monde du travail (le vrai, celui qui pue la sueur, la compétition et la satisfaction) mais celui de la glande subventionnée.

Après pour son histoire d'exclusion... Si demain, je vomis sur mon patron anonymement et qu'il me reconnait... J'assume.