vendredi, juillet 09, 2010

Woerth, et après ?


Woerth, et après ?


Je partage assez le point de vue de Marc Cohen à une nuance près : mon indulgence est proportionnelle aux services rendus au pays. Quels services a rendus M. Woerth ? Aucun : il a baptisé pompeusement réforme un simple ajustement que tout le monde (presque) savait inévitable.

6 commentaires:

LOmiG a dit…

Salut,
un point me choque, moi, dans l'article de Cohen. Il veut nous faire croire que les financements occultes sont nécessaires parce que c'est ce qui permet aux partis d'exister, et que sans partis, pas de démocratie. Cela est inacceptable ! le coup du vieux roublard qui connait les rouages (réels) et qui nous les justifient..par leur existence, merci bien, mais non !

Bien sûr que les partis politiques ont besoin d'argent. IL suffit pour cela d'accepter la vérité et de permettre à qui le souhaite de financer les partis politiques. On a bien le droit de faire un don à des associations qui se battent sur le terrain politique, pourquoi pas à un parti ?

fboizard a dit…

Je pense que tu fais une erreur de perspective.

Ce n'est pas du coté des corrompus qu'il faut se placer, mais des corrupteurs.

La corruption est inhérente au pouvoir, et particulièrement à la démocratie, parce qu'il y aura toujours des corrupteurs, des gens prêts à payer, même sans qu'on les sollicite, dans l'espoir de retirer un avantage.

C'est pourquoi les partis seraient-ils noyés sous l'argent légal qu'il y aurait encore des gens pour leur proposer des enveloppes.

C'est pourquoi je suis plutôt d'avvord avec Cohen.

Mais je t'autorise à verser dans l'utopie, comme un vulgaire gauchiste. ;-)

fboizard a dit…

d'accord, pas «d'avvord»

LOmiG a dit…

Salut Franck,
après avoir posté mon commentaire, j'ai réfléchi. Et ma réponse se trouve sur mon blog sous le nom "Tous pourris ?"

La corruption n'est pas inhérente à la démocratie, mais au socialisme. Il s'agit d'empêcher le pouvoir de distribuer arbitrairement de l'argent ; et pour cela le recentrer sur ses missions régaliennes. non ?
à bientôt

Curmudgeon a dit…

Sur la corruption des hommes politiques, l'économiste Bertrand Lemennicier a dit deux ou trois choses. Voir sur son site "Faut-il encourager la corruption des hommes politiques ? La réponse est positive si nous définissons correctement le concept de corruption", et la vidéo "Bertrand Lemennicier : la corruption dans la vie politique française" (1 heure). Voir aussi l'étude "Qui est réellement corrompu : l'électeur ou l'homme politique ?", étude de Georgieva & Lemennicier, sur Contribuables associés.

daredevil2007 a dit…

Non, la corruption n'est pas consubstantielle au socialisme, pas plus qu'à la démocratie... elle fait simplement partie de la nature humaine et est liée au besoin de dominer l'autre, de flatter son propre ego, etc.
Comme Franck, je crois intimement que tout pouvoir corrompt et qu'il faut être pourvu de hautes valeurs morales pour y résister.