samedi, août 14, 2010

Les dégueulasses font campagne

Les porte-voix habituels de la dégueulasserie (Le Monde, Libé, Nouvel Obs, Telerama, ...) sont en campagne présidentielle. Déjà, on peut trouver leurs procédés anti-sarkoziens peu reluisants (amalgames, rumeurs, matraquage, ...), mais bon, il faut se faire une raison : la mauvaise foi et le mauvais goût sont devenus les armes principales de la politique moderne.

Mais ces salopiauds-là en profitent pour nous ressortir la vieille rengaine des contempteurs des Français (Français de souche, bien entendu. A cette occasion, ces gros malins qui ne sont pas à une saloperie près acceptent soudain qu'il y ait deux sortes de Français. Bref, il est permis de considérer que les Français de papier ne sont pas tous français au même degré, exclusivement si c'est pour insulter les vrais Français).

Les Français ne seraient que des ordures et des imbéciles, au pétainisme (1) latent et au racisme toujours présent, à la merci des manipulations grossières d'un émule d'Hitler (n'est-ce pas Nicolas S. ?). Une campagne médiatique suffirait à réveiller leurs pulsions génocidaires, du fait de l'horrible sentiment xénophobe qui les travaille.

Très important, cette notion de sentiment xénophobe : les opposants du Bien ne sauraient faire usage de leur raison (d'ailleurs absente), ils sont forcément la proie de leurs sentiments, toujours bas et vulgaires.

Que l'hostilité des Français à une forme d'immigration et à certaines populations puisse résulter d'une analyse factuelle de la situation des hommes en général et de leur pays en particulier, ainsi que de l'expérience, voilà ce que les sectateurs du Bien ne concèderont jamais.

Ainsi pérorent ceux qui donnent le ton médiatique dans la belle France de 2010. Il y a des gens qui gagnent très bien leur vie en basant tous leurs papiers sur l'idée que les Français sont des salauds. Elle est belle, la vie médiatique !

Qui mettra de l'ordre (2) dans ce sandale permanent ?

*********
(1) : je rappelle que le maréchal Pétain est mort, ce qui légitime quelques doutes sur la vigueur du pétainisme.

(2) : c'est facile, aucun de ces torchons n'est viable sans subventions. Il suffit de serrer le kiki pour qu'ils redécouvrent les vertus du respect et du patriotisme.

3 commentaires:

dxdiag a dit…

dans les débats avec les gens "de gauche" ils ont depuis longtemps le monopole du coeur... ces derniers temps ils revendiquent aussi le monopole de l intelligence.
pour des mecs partageurs c est un peu limite.

Ladrennec a dit…

Que j'envie les gens de gauche et les résistants du Bien qui disposent dans leurs rangs des lumières de titans de la pensée tels Josianne Balasko, Charles Berling, Emmanuelle Beart ou Nathalie Dessay (artistes tellement généreux qu'ils n'hésitent jamais à nous faire part de leurs sublimes avis même quand personne ne le leur demande)...
A vrai dire comment faisions-nous au cours des siècles passés pour construire des civilisations sans ces phares éternels? Nos ancêtres ne sauront jamais ce qu'ils ont manqué...

Inès a dit…

L'anti-racisme est le communisme du XXième siècle ( Jean-François Revel, je crois). Quand on sait que les millions de victimes du communisme ne sont toujours pas reconnues ( l'Europe a tenté de le faire en 2006)comme les victimes d'une politique totalitaire et meurtrière, les successeurs du communisme n'ont pas la conscience troublée par les heures les plus sombres de leur Histoire politique.
C'est un avantage et un confort certain: en quelque sorte, les anti-racistes officiels sont immaculés-conçus.