lundi, septembre 06, 2010

Zemmour et Rioufol

Eric Zemmour et Ivan Rioufol sont aujourd'hui les deux chroniqueurs de la France conservatrice les plus connus.

Eric Zemmour est plus flamboyant, a plus de talent de polémiste, mais je préfère Ivan Rioufol. En effet, Zemmour est un étatiste : il considère que l'Etat est une partie de la solution alors que c'est une partie du problème. De plus, il est immigrationniste : il conteste les modalité de l'immigration, pas son principe.

Rioufol n'a pas de ces incohérences : il a bien compris que Etat-mamma, prolétariat de substitution, immigrationnisme, socialisme et islamisme forment un tout logique et dangereux.

Zemmour fait partie du système (sinon, il ne passerait pas chez Ruquier), il en est la borne, le «nec plus ultra» : ce que le système tolère à peine mais tolère tout de même.

Rioufol est beaucoup plus iconoclaste par rapport à la bien-pensance, c'est un vrai conservateur : il n'hésite pas à écrire «la France d'abord», qu'il n'y a pas à faire allgeance à des pays ou des populations étrangères, que notre culture et notre histoire valent bien celles des autres.

Or, exaltation ou humiliation de la France (et non de la république) marquent nettement la frontière entre conservatisme et bien-pensance.

17 commentaires:

weetabix a dit…

Bonjour Franck,
Je vous trouve très injuste et très sévère avec Zemmour. Selon moi votre jugement sur Zemmour est erroné, et nous autres antigauchistes devrions tous avoir de la reconnaissance pour lui, pour avoir été le premier journaliste et intellectuel de cette notoriété, de ce rayonnement et de cette force de frappe médiatiques à exprimer nos idées sans les édulcorer et sans précautions réthoriques.
Il m'importe peu de savoir s'il appartient ou non au système, s'il est le réactionnaire de service du système pour faire office d'alibi de pluralité du système. Il me suffit qu'il ose exprimer nos idées sans les édulcorer et sans avoir peur de faire scandale pour l'apprécier - et je crois moi qu'il a osé, pas seulement Rioufol(que j'apprécie tout autant).
Je suis très surpris que vous déniez son apport à la reconquête et au combat idéologiques. Rien dans ses propos et écrits ne me laisse à penser qu'il est immigrationniste ou que la repentance soit sa tasse de thé, bien au contraire. Quant à son appartenance ou non au système, il me semble que c'est seulement une fois qu'il a intégré le système qu'il a fait les déclarations qui ont fait scandale, et non l'inverse. Le système est bien embêté de s'être laissé piéger et d'avoir fait entrer le loup dans la bergerie, pour preuve le Figaro a voulu le licencier. Si Zemmour n'a pas été mis à l'écart, c'est parce que la censure insidieuse et l'uniformité de la pensée à l'oeuvre dans les médias seraient apparues de manière trop flagrante. Ayant déjà une position au coeur du système, il avait plus à perdre à faire ses fameuses déclarations qu'à rester conforme au politiquement correct. Je ne crois pas que Zemmour dans son métier de journaliste ait été guidé par un intérêt qui lui aurait fait investir et surexploiter un créneau réactionnaire par lui jugé porteur, dans un théâtre monté par le système, et en complicité avec lui. En France, on peut passer du Monde ou d'ONPC à Radio Courtoisie, mais pas l'inverse. Jusqu'à preuve du contraire donc, je préjuge sa sincérité.
Le 1er anomyme du précédent billet sur la francité

fboizard a dit…

«Rien dans ses propos et écrits ne me laisse à penser qu'il est immigrationniste»

Si, si. Il prend régulièrement soin de préciser que ce n'est pas le principe de l'immigration qui le gêne mais ses modalités. Ce qui veut dire qu'une immigration tout aussi massive avec d'autres modalités aurait son approbation.

«la repentance soit sa tasse de thé, bien au contraire.»

Là, d'accord.

dxdiag a dit…

@FBoizard.
je ne suis pas certaine que Zemmour soit POUR une immigration massive. par contre le fait qu 'il ne soit pas opposé à une certaine immigration est elle un problème? une immigration bien calculée et surtout choisie avec des immigrés qui s 'assimilent et qui deviennent Français c a d adoptent les valeurs françaises , sa culture et son histoire ne me semble pas un problème. c 'est ce qui s 'est passé autrefois avec l immigration. j 'ai des amis polonais d 'origine que leurs parents grondaient quand ils osaient ne pas parler français à table. c 'est quand même autre chose! maintenant ça nécessite de ne pas laisser immigrer n 'importe qui ET d'avoir une volonté assimilatrice c a d de changer NOTRE mentalité et d 'être fier d 'imposer NOS normes.
bref, il y a du boulot....
j' analyse autrement le fait qu 'on laisse Zemmour parler. il plait au peuple stupide et populiste comme moi par exemple donc il fait de l'audience , donc on le garde car le pouvoir médiatique a des " valeurs " mais aussi des calculs bêtement financiers. On entendra je pense de plus en plus de ZemmourS même à la télé car quand le peuple consommateur boude la bien pensance , on essaie de faire évoluer la soupe qu 'on lui sert pour dynamiser son appétit.pour moi c 'est un peu comme avec les yaourts, on fabrique les variétés que les gens achètent.
enfin c 'est mon avis, nous verrons si j 'ai raison d 'être optimiste la dessus.

Chicoreille a dit…

Je confirme la grossière erreur de jugement sur Zemmour.
D’autre part, s’il y en a un qui fait bouger les lignes c’est Zemmour, pas Rioufol. Zemmour défend ouvertement le droit des personnes à discriminer, même sur le physique. Jamais Rioufol n’osera aller jusque là. Le reproche «Zemmour fait partie du système« est ridicule. Et Rioufol, il en fait pas partie du «système« ? Et Marine Le Pen, elle ne commencerait pas à en faire partie aussi un petit peu ?

fboizard a dit…

«Jamais Rioufol n’osera aller jusque là.»

Vous le connaissez mal.

«Le reproche «Zemmour fait partie du système« est ridicule.»

Je le formule autrement : Zemmour aide le système à se perpétuer, il le rend tolérable. Mais il faut peut-être en passer par là pour être entendu.

Comprenez moi bien cependant : si je préfère Rioufol à Zemmour, je préfère Zemmour à tous les autres.

Je pense simplement que Zemmour n'est pas aussi cohérent que Rioufol.

Théo2toulouse a dit…

"à exprimer nos idées"

Pas d'accord. Zemmour est étatiste et par conséquent anti-libéral.

atlantos a dit…

Zemmour se revendique clairement de sa filiation bonapartiste et gaullienne, il est partisan d'un état fort, qui ne se laisse pas fouler aux pieds par le "machin" onusien, la Kommission de Bruxelles et ses fétides émanations...
Ses prises de position sur l'affaire Xynthia en sont la meilleure preuve. C'est en ce sens qu'il est étatiste, mais ça n'en fait pas un interventionniste à tout crin favorable à la grossesse permanente de l'étamamma.
Pour ma part, je ne vois qu'une grande cohérence dans cette position idéologique partagée par beaucoup. Elle va de pair, d'ailleurs, avec le seul reproche que je lui ferais, à savoir son antiaméricanisme, que le président s'appelle Clinton, Bush ou Obama, peut-être trop systématique. Mais notre cher Eric possède un esprit de système très fort.
Quoi qu'il en soit, nous pouvons indéniablement nous féliciter que ces deux-là, chacun dans leur style, continuent de porter le fer là ou il le faut. Je pense que bientôt, ils seront moins seuls.
Et merci à F.Boizard pour La Lime, premier site de la réacosphère auquel j'ai accroché, et qui m'a permis d'en découvrir beaucoup d'autres.
"Ce n'est qu'un début..."

Anonyme a dit…

Zemmour n'est à mon avis pas immigrationniste, il est assimilationniste. Il pense que l'étranger doit se défaire de ses oripeaux pour revêtir les habits du français.

Ça a marché avec tous les étrangers européens de souche, ça peut marcher pour d'autres s'ils restent une infime minorité. Et c'est là dessus qu'il est silencieux.

Zemmour a mis les pieds dans le plat en utilisant des termes bannis comme race, discrimination/choix par exemple. Et rien que ça, c'est déjà beaucoup. Il se bat, se défend et contre-attaque de très belle manière et dans des limites que nous ne pensions pas réalisables jusqu'à présent.

Symmaque

Anonyme a dit…

Je découvre avec le commentaire de Chicoreille que Zemmour a eu l'occasion de critiquer le principe même de l'interdiction des discriminations.

C'est évidemment fort louable (bien que, dans la vidéo que j'ai vue, il attribue la responsabilité de ce mouvement législatif aux libéraux...) mais son ignorance manifeste de la philosophie libérale le prive des outils intellectuels qui lui permettraient d'être incisif sur le sujet.

Du reste, est-ce que quelqu'un pourrait m'indiquer quelles ont été les prises de position des grands libéraux français sur cette question ? Ils me semblent bien silencieux sur ce sujet, comme souvent lorsque on abandonne le terrain du libéralisme purement "économique".

Jérome.

Anonyme a dit…

(" lorsqu'on ", pardon)

Jérôme.

StatCrux a dit…

Zemmour sert en effet le système : il sert à la fois d'alibi et de bouc émissaire : il exprime une pensée réactionnaire et les invités progressistes ne manquent pas de souligner sa taille, voire ses frustrations (cf. son pamphlet sur la féminisation) et le public est encouragé à le siffler lorsqu'il exprime ses goûts à contre-courant du rap et de la techno. Le message est clair : la pensée réactionnaire peut s'exprimer mais voyez qui sont-ils : des petits blancs frustrés et introvertis.

Le risque pour le système est que les auditeurs finissent par découvrir la cohérence de ce discours comme nous l'avons fait avec internet.

Thierry a dit…

Rioufol et Zemmour sont tout à fait complémentaires, si le premier passe mieux à l'écrit, c'est l'inverse pour le second. Un problème de génération également, Zemmour est plus jeune et plus souple, imagine t-on Y.R chez Ruquier...impossible, sauf à être censuré, boycoté voire viré par l'animateur dont on connait les idées; or il est essentiel de garder un pied dans cette arène du dimanche soir quitte à faire "low profil" face au politiquement correct ambiant et ça, E.Z l'a parfaitement intégré. Admettons qu'aujourd'hui, il faut être "sévèrement burné" pour aborder certains sujets en relation avec la religion "de tolérance et de paix" si bien représentée dans nos prisons. Alors Zemmour - Rioufol :
1 partout la balle au centre !

dxdiag a dit…

"StatCrux a dit...
"il sert à la fois d'alibi et de bouc émissaire"

oui c'est très vrai et bien vu pour l 'émission de Ruquier, MAIS
RTL le laisse édifier les foules le matin pour une question d 'audimat et sans le contredire ( enfin je crois qu 'il n est pas contredit, je n 'écoute pas RTL et je ne regarde Zemmour que sur les sites d'épouvantables fachos)

arrêtez de dire qu' il est moche MOI je le trouve mignon malgré ses cheveux en bataille

Steph a dit…

Vous avez voter pour une immigration massive en la personne de Naboleon !

Anthony Naar a dit…

Zemmour est-il immigrationniste ? A mon avis, il l'est autant que vous Franck, simplement, il n'ose pas le dire de façon trop ouverte. De toute façon, au jour d'aujourd'hui, pester pour l'assimilation ou contre l'immigration revient au même.
Par contre, Rioufol a une position beaucoup plus ambigüe sur le sujet. Je l'ai entendu plusieurs fois dire qu'il était illusoire d'assimiler et qu'il fallait intégrer.

Après, sur l'international, je suis d'accord avec vous, Zemmour me gonfle.

Obsédé Textuel a dit…

Que voilà un amusement bien bizantin !
Ces deux seules lueurs qui apparaissent dans la gigantesque grisaille conformiste de gauche sont bien trop rares pour leur faire des reproches.
Après tout ce ne sont que des hommes, il leur faut bien quelques menus défauts.

A quand une Fox News à la française ?

Nico de Montreuil a dit…

"Or, exaltation ou humiliation de la France (et non de la république) marquent nettement la frontière entre conservatisme et bien-pensance. "

En êtes-vous certain ? On a vu, récemment, des républicains dépasser allègrement la frontière de la bien-pensance.