jeudi, janvier 13, 2011

A propos du procès Zemmour

Je ne suis pas juriste, mais je doute qu'Eric Zemmour perde le procès qui lui est fait. En effet, les propos incriminés n'étant pas factuellement faux ni suivis d'un appel à la haine ou d'un jugement de valeur, c'est toute mention des origines, même (surtout ?) quand elle est pertinente, qu'on interdirait si on condamnait Zemmour.

Certes, c'est la pente liberticide que suit la justice française, qui est démangée par l'envie de censure, mais je ne crois pas qu'elle se sente assez forte pour attaquer ainsi de front la réalité (et peut-être même reste-il à certains magistrats, derrière le voile de l'idéologie, un peu de bon sens ?).

En revanche, je suis intéressé par les réactions que ce procès suscite. on voit bien de quel coté est «l'envie de pénal». La gauche aime accuser la droite d'être favorable au «tout répressif» (si seulement ça pouvait être un peu vrai), mais, du moins, la droite veut réprimer des faits. La gauche est favorable au «tout répressif» des idées et des mots.

Par exemple, Bruno Roger-Petit dénie à Robert Ménard le droit de dire qu'il est favorable à la peine de mort. Le débat est clos et ne doit pas être rouvert ni même évoqué.

Et le procès Zemmour suscite de belles sorties dans ce genre (je vous laisse faire joujou avec Gougle). Je me suis bien marré.

Inversement, cela fait plaisir de voir JP Chevènement du bon coté.

11 commentaires:

hotelalpha a dit…

C'est parce que la mention des origines est pertinente que Zemmour est poursuivi.
Imaginons un instant que Zemmour ait déclaré que les Suisses et les Japonais constituaient la majorité des délinquants. Tout le monde aurait ri et aucun procès n'aurait eu lieu.

fboizard a dit…

A propos du soutien de JP Chevènement, Europe 1 parle de la «personnalité sulfureuse de l'accusé». Il n'y a qu'un bobo gauchiste pour trouver Eric Zemmour sulfureux. Un ancien de l'OAS, un bandit corse, un député véreux (pléonasme ?) peuvent être sulfureux, mais Zemmour, francheent ? J'ai ri.

Anonyme a dit…

"Eric Zemmour sulfureux" : entendu un jugement quasi similaire il y a quelques semaines de la bouche d'un docteur en droit à l'université...

Curmudgeon a dit…

J'apprends que Bruno Roger-Petit a une maîtrise de droit.

Anonyme a dit…

Sulfureux veut dire pas-de-gauche. C'est tout.

Epicier vénéneux a dit…

Le soufre nauséabond, à droite du tableau de Mendeleiev.

Curmudgeon a dit…

Je me demande pourquoi Zemmour déclenche de pareilles passions, alors que, par exemple, Aphatie, qui n'est pas tendre du tout avec ceux qui nous gouvernent, est moins haï, même si certains vont jusqu'à lui reprocher son accent.

Anonyme a dit…

le basque jouirait-il d'une cote d'amour plus importante que le juif ?
En même temps, l'image confit de canard et rugby, ça fait plus convivial que carpe farcie et études talmudiques.

fboizard a dit…

Il me semble qu'il y a deux éléments :

> Zemmour est assez radical (vu par les bobos qui peuplent nos medias,) plus qu'Aphatie. Or, il ya là un enjeu de pouvoir : les bien-pensants veulent interdire l'expression de toute pensée différente de la leur.

> il est clairement supérieur à la faune des télécrates. Or, rien n'excite plus la vindicte des médiocres que la supériorité assumée. Certaines mauvaises langues vont jusqu'à dire que ce qui caractérise la gauche (donc les peoples adversaires de Zemmour) est la jalousie contre tout ce qui a de la hauteur : caractère, intelligence, naissance, idéal.

Un fait anecdotique : on trouve sur internet beaucoup d'articles à titres sensationnels «Untel se paye Zemmour», «Clash entre Bidule et Zemmour». Mais quand on se renseigne, on est très déçu : en fait, «se payer Zemmour» se résume à l'insulter et à se moquer de lui, à faire hurler le public contre lui en le traitant de vilain méchant pas beau.

Ce que j'appelle «se payer quelqu'un» est tout autre chose : démonter son argumentation méthodiquement, pointer ses faiblesses une à une, la réduire en poussière, au point de mettre en lumière la stupidité de celui qui a construit cette argumentation.

Or, ce n'est pas du tout cela que font les opposants de Zemmour sur les plateaux télé, ils jouent sur les sentiments, probablement parce que c'est la seule chose qu'ils savent faire. Et ça doit les énerver de ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir riposter correctement.

Pourtant, la vision de Zemmour est assez bancale : il est étatiste-intégrationniste, ce qui est sans doute dépassé. Pour l'attaquer avec quelques chances de succès, il faudrait l'attaquer par la droite, ce qui est évidemment inenvisageable pour un people.

Je maintiens ce que j'ai écrit il y a quelques mois sur Zemmour : il est la borne de la bien-pensance, il est à la limite mais il en fait toujours partie. En fait, Zemmour est une espèce rare : c'est un bien-pensant qui tient compte des réalités.

Curmudgeon a dit…

Il ne doit pas y avoir tellement de juifs qui lisent le Talmud, où, d'ailleurs, on trouve des choses intéressantes.

Théo2toulouse a dit…

"Je me demande pourquoi Zemmour déclenche de pareilles passions"

Zemmour est d'origine juive et est probablement pro-sioniste. Pour les bien pensants, il collectionne de belles tares.