dimanche, février 13, 2011

Ce n’est pas Roosevelt qui a mis fin à la récession, mais les baisses d'impôts de 1945 !

J'en ai un peu ma claque que tous les commentateurs keynésiens, c'est-à-dire tous les commentateurs puisque les autres n'ont pas droit au micro, nous répètent les prodigieux bienfaits de l'Etat-mammouth.

Bienfaits si extraordinaires que le père Reagan et la mère Thatcher provoquèrent une grande prospérité en filant des coups de hache à la pauvre bête (bête au comble de la pauvreté, mais pas sans défense).

Dans leur mythologie, nos keynésiens ont leur Atlantide, la terre bénie des dieux disparue dans les flots : l'Amérique du New Deal.

Bien que cette idée soit coulée depuis des années elle ressort régulièrement, il convient donc de lui remettre régulièrement un coup de massue :


Ce n’est pas Roosevelt qui a mis fin à la récession, mais les baisses d'impôts de 1945 !

Aucun commentaire: