mercredi, février 23, 2011

Henri Hude à la réunion des bloggueurs

Ce que raconte Henri Hude est assez intéressant, je résume :

> en l'absence d'autorité supérieure reconnue (temporelle et spirituelle) qui pacifierait les frictions entre individus, le politiquement et correct et l'insipide sont les moyens qu'ont trouvé les démocraties pour réduire ces frictions. On ne dit plus rien qui pourrait déranger quelqu'un. Malheureusement, cette mode a un effet dévastateur sur la vie intellectuelle.

> la vie et la croissance sont liées. Et inversement, la dénatalité et la décroissance. C'est pourquoi (comme l'avait prévu A. Sauvy) le vieillissement de la population entraine un rabougrissement de la société, une culture de mort et un désintérêt pour l'avenir (sous sa forme concrète, l'investissement).

> la guerre pourrait nous réveiller. Mais la guerre actuelle est asymétrique, ce n'est pas une guerre «propre» qui permettrait de régénérer une société. Les policiers se militarisent et les militaires se «policiarisent».

En résumé, l'offensive libertaire touche à sa fin. Mais cela ne génèrera pas une renaissance libérale. Nous allons avoir à une sorte de dictature molle du sécuritaire.

Deux attitudes possibles (selon moi): l'exil ou essayer, malgré tout, de promouvoir la renaissance.

Aucun commentaire: