mardi, mars 22, 2011

Fausse droite : la machine à perdre

En manquant de fermeté dans le refus du «front républicain», la fausse droite fait le jeu de la gauche.

En effet, céder sur le «front républicain», accepter seulement d'en discuter, c'est se soumettre aux catégories morales de la gauche et à ses grilles d'analyse, autrement dit reconnaitre qu'elle détient le magistère moral. Et, une fois qu'on a reconnu publiquement par son comportement que la gauche faisait autorité en matière de morale politique, comment peut-on espérer gagner contre elle ?

En France, même la droite est de gauche.

Aucun commentaire: