mercredi, mars 02, 2011

Quand on fait de mauvaises lois ...

L'Europe n'a plus besoin de nous pour se ridiculiser, elle le fait très bien toute seule.

Le Figaro : [Les conductrices] payaient leur assurance automobile jusqu'à 45% moins cher que les hommes, ayant moins d'accidents. L'Europe interdira cette discrimination dès fin 2012, pour l'automobile, mais aussi la santé, la retraite et la vie.

Les assureurs vont devoir revoir entièrement leurs chères tables statistiques. Au nom de la lutte contre les discriminations, la Cour de justice européenne leur interdira à compter du 21 décembre 2012 de pratiquer une différenciation de prix en fonction du sexe des assurés. Cette pratique, fondée sur des données actuarielles, se concentre sur l'assurance automobile, santé, retraite et vie. Autant de secteurs où les compagnies vont revoir leurs grilles de tarifs.

Si je comprends bien, les hommes n'ont pas de race, pas de couleur, pas de sexe, pas de culture, pas de racines. Et, si par le plus grand malheur, ils en avaient quand même, il est interdit d'en parler ou d'agir en conséquence. Bref, nous sommes tous des êtres consommateurs interchangeables, insipides et dépersonnalisés.

Et le droit à la différence, bordel ! Ah, j'oubliais : le droit à la différence, c'est toujours pour les autres.

Bien entendu, quand on fait de mauvaises lois (la discrimination est une pratique élémentaire de l'humain. La non-discrimination rendue obligatoire par la loi est, dans son principe, grotesque), on obtient ce genre de conneries.

N'oublions pas que la logique de la non-discrimination, c'est le pilote aveugle et le chirurgien manchot.

Aucun commentaire: