vendredi, juin 17, 2011

Le «vote utile», chantage de l'oligarchie

Le «vote utile» consiste à centrer le vote sur les partis dits de gouvernement et à encourager les électeurs à voter pour quelqu'un qu'on n'aime pas sous prétexte qu'on déteste encore plus son adversaire : «Votez Sarkozy, même si vous le détestez, parce qu'Aubry, c'est pire.»

Bien, entendu, cette pratique favorise à outrance les deux gros partis, qui sont les véhicules de l'oligarchie.

Il faut avoir le courage de reconnaitre que la différence entre les deux est trop faible, pour que la détestation de l'un oblige à voter pour l'autre.

Si je ne vote pas Sarkozy, Aubry passera. Et alors ? Puisque les deux sont à mes yeux quasiment équivalents, est-ce bien nécessaire d'en faire un fromage ?

Mieux vaut briser le cercle vicieux de la fausse alternance pratiquée par l'oligarchie depuis quarante ans, soit en s'abstenant, soit en votant à l'extrême.

Aucun commentaire: