dimanche, juillet 10, 2011

Sauvons les moutons !

La Bergerie Nationale de Rambouillet est menacée par la technocratie.

Toutes les explications ici :

Rambouillet : les moutons-modèles en danger

La pétition ici.

C'est la lutte, hélas inégale, de la mode contre l'histoire, des projets fumeux contre l'existant, du politiquement correct contre un legs de la monarchie, de la nature fantasmée contre l'agriculture réelle, de la bureaucratie froide et sans coeur contre la France qui vit.

Il y a d'autres solutions pas plus onéreuses, alors pourquoi présenter la destruction de la bergerie comme la meilleure, sinon la seule, solution ? Je pense que c'est un énième épisode de la joie mauvaise que la bureaucratie met à faire table rase, à détruire ce qui s'est fait et qui vit en dehors d'elle. Et il y a toujours des cons pour collaborer à cette passion éradicatrice.

Je peux déjà vous prédire la suite : l'administration va étrangler financièrement la bergerie, les bâtiments vont se dégrader faute d'entretien, la visite va être interdite au public, puis, sous prétexte d'économies et en arguant du coût exorbitant de la restauration de bâtiments qu'on aura volontairement laissés dépérir, on fermera. La bureaucratie aura eu gain de cause quelques qu'aient pu être les oppositions. La bureaucratie nous a déjà fait le coup vingt fois : les greniers des fermiers généraux, la piscine Molitor ...

Je ne suis guère optimiste, même Georges Pompidou, président de la république, n'a pas réussi à sauver les arbres au bord des routes des ravages de la bureaucratie (lisez cette lettre magnifique). Mais ce n'est pas une raison pour abandonner la lutte.

Aucun commentaire: