mardi, août 23, 2011

DSK innocent ... enfin pas tout à fait.

Le procureur Vance abandonne les poursuites contre DSK tout en disant qu'il y a probablement eu rapport sexuel non consenti. Cela signifie non pas que DSK est innocent mais que le procureur craint de perdre son procès (il faut l'unanimité des jurés pour gagner) à cause de la personnalité de l'accusatrice.

Entre l'abandon des poursuites et l'innocence de DSK, il y a donc une grosse différence que les caciques du PS, toujours fidèles à leur légendaire probité, feignent d'ignorer.

Cela n'empêchera pas la présumée victime de chercher réparation au civil.

L'affaire DSK n'est pas terminée. Loin de là.

Il n'en restera pas moins, à la fin de tout cela, que la prétendue supériorité morale de la gauche n'était qu'une mascarade, implantée dans les esprits par la presse complice et par la soumission de la fausse droite aux valeurs de la gauche. Ce que les conservateurs savaient depuis longtemps mais qui était rarement apparu aussi clairement.

Car, enfin, ces oiseaux-là ont tenté de nous imposer, nous le présentant comme gagnant d'avance, comme défenseur de la veuve et de l'orphelin, un sale type sans scrupules, incapable de se contrôler, pété de fric au point d'en être odieux. DSK restera le gros richard qui a mis toute la puissance de ses relations et de la fortune de son épouse à écraser une femme de ménage.

Et ils viendront encore nous faire des leçons de probité candide et de lin blanc.

Aucun commentaire: