dimanche, octobre 09, 2011

A propos de la primaire socialiste

«La primaire révèle la faiblesse idéologique du PS»

A mes yeux, la primaire socialiste est un non-événement (n'oubliez pas que les medias ont une cervelle d'escargot trépané et l'enthousiasme aussi excessif que bref : dans un mois, on se souviendra à peine qu'il y a eu des primaires socialistes). Tout au plus, elle révèle une grande faiblesse (c'est pourquoi je suis opposé à une primaire à droite. Je refuse que la droite fasse cet aveu de faiblesse).

On me dit que c'est moderne et démocratique. Et alors ? Lady Gaga est moderne et démocratique : il n'y a vraiment pas de quoi se vanter.

J'espère une UMP qui refuse les primaires en 2017 et dise : «C'est notre responsabilité de désigner notre candidat et nous n'allons pas demander aux Français de prendre nos responsabilités à notre place».

Bien sûr, cela n'arrivera pas : comme d'habitude, la fausse droite se soumettra aux mauvaises idées de la vraie gauche, et avec enthousiasme, en plus. Pour trahir la droite et courir après la gauche, on peut toujours compter sur les soumis, les NKM, les Pécresse, les Juppé et compagnie.

La mode est à la négation du principe du chef, ce qui me fait peur : à force de nier certaines nécessités, elles risquent de nous revenir dans la gueule très fort. Au lieu d'avoir un chef gentillet issu des institutions, nous risquons de nous retrouver avec un chef un peu dictateur sur les bords (et peut-être un peu barbu).

En attendant, amusons nous un ou deux jours de ces ridicules primaires socialistes. Elles sont symboliques de notre époque.

Addendum : comme le note mon camarade h16, tous ces preux libertaires socialistes qui sortent leur manif «citoyenne» et leur vertueuse indignation dès que la police envisage un micro-fichier de délinquants sont allés se faire ficher de bon coeur, et en payant. Quand je vous dis que socialiste con est un pléonasme ...

En tout cas, c'est sûr : quand je serai dictateur, je ferai bon usage de ce fichier :-)

Aucun commentaire: