mercredi, décembre 21, 2011

Les Turcs vont-ils légiférer sur le génocide vendéen ?

Un député dont il est inutile de citer le nom, cette dame ne méritant aucune publicité, vient de déposer un projet de loi créant et punissant un délit d'opinion supplémentaire par rapport à ceux qui existent déjà. En l'occurrence, il s'agit de la négation du génocide arménien.

C'était déjà une atteinte criminelle à la liberté d'expression de rendre obligatoire une vérité officielle sur notre propre histoire. Voilà que nous avons l'outrecuidance d'édicter une vérité légale sur l'histoire d'un autre pays. Cela donne un spectacle ridicule et navrant.

J'espère que nos gouvernants, politiciens et parlementaires réunis, sauront trouver un moyen de nous redonner un peu de notre dignité perdue en repoussant cette proposition grotesque, mais je n'y crois guère : les politiciens prouvent chaque jour qu'ils sont la lie de notre société.

Aucun commentaire: