vendredi, mars 23, 2012

Merah : n'est pire aveugle ...

Extrait du Parisien :

Nicolas Sarkozy a qualifié jeudi Mohamed Merah de "monstre" et de "fanatique", estimant que ce serait une "faute morale" de vouloir "chercher une explication" au geste de l'auteur des sept assassinats à Montauban et Toulouse, tué dans un assaut du raid.

"Ces crimes ne sont pas ceux d'un fou. Un fou est irresponsable. Ces crimes sont ceux d'un fanatique et d'un monstre", a déclaré le président-candidat lors d'une réunion publique à Strasbourg.

"Chercher une explication au geste de ce fanatique, de ce monstre, laisser entrevoir la moindre compréhension à son égard ou pire lui chercher la moindre excuse, serait une faute morale", a développé M. Sarkozy, qui a repris sa campagne qu'il avait suspendue lundi.


Comme prévu, le pare-feu idéologique est déjà en place. L'explication, qui constitue une faute morale d'après notre président candidat, est pourtant simple et n'est pas une excuse : Mohammed Merah est le soldat-martyr-tueur d'enfants de l'idéologie islamiste, sécrétion de la confrontation de l'islam avec la modernité.

Il y en a eu d'autres avant lui, il y en aura d'autres après. Les propos grandiloquents genre "monstre" servent à projeter un rideau de fumée. Merah est un simili-soldat terroriste endoctriné. On connait très bien le type vu l'usage intensif qu'on en fait depuis cent ans.

Aucun commentaire: