vendredi, avril 27, 2012

L'erreur de calcul de Marine Le Pen (2)

Je persiste : je pense que Marine Le Pen se plante.

Je guette les signes montrant qu'elle pourrait avoir raison. Or, je vois que, si l'UMP éclate, la plus grosse part ira vers le centre et non vers la droite.

Je pense que la fausse droite est depuis si longtemps otage de la gauche qu'elle est victime du syndrome de Stockholm.

En cas de défaite de Sarkozy, les umpistes ne rallieront que très marginalement le FN. Ils essaieront plutôt de phagocyter le centre. Ils ont déjà commencé la surenchère anti-FN «plus antifacho que moi, tu meurs» pour préparer ce mouvement.

Et le paysage politique n'évoluera pas : la droite majoritaire en voix donnera par désunion le pouvoir à la gauche minoritaire.

Et, en plus, nous aurons Hollande, Aubry, Royal, Hamon, Sapin pour cinq ans.

Bravo la droite.

La bonne stratégie est pour moi de gagner du temps en votant Sarkozy, pour que la droitisation du paysage politique s'accentue tranquillement, sans brusquer les choses.


Aucun commentaire: