mardi, avril 10, 2012

Plus il y a de riches, moins il y a de pauvres

«Plus il y a de riches, moins il y a de pauvres.»

Cette phrase, je l'ai entendue dans le podcast les Experts de BFM de ce matin.

Je le dis souvent d'une autre manière : je préférerais être cerné de milliardaires que de smicards, car il y a plus de chances de recevoir un pourboire de mille euros d'un milliardaire que d'un smicard.

Un coiffeur à Paris gagne cinquante fois plus qu'un coiffeur à Dakar et pourtant fait le même métier, tout simplement parce qu'il y a beaucoup plus de capital accumulé à Paris qu'à Dakar.

Hé bien, cette idée, qui est pour moi d'évidence, a suscité une vague de messages furibonds à la rédaction de BFM.

Pauvre France !

Aucun commentaire: