mardi, mai 15, 2012

L'infrastructure morale

Toute les sociétés ont une infrastructure morale, des valeurs et des références morales rarement exprimées, mais qui cernent le champ des décisions possibles d'interdits, de tabous, ou d'obligations.

Le coup de genie des gauchistes a été de prendre le temps de saper cette infrastructure morale, dans le but avoué de détruire notre société traditionnelle, qu'ils détestent, la baptisant bourgeoise par mépris.

Ce travail arrive à son terme. C'est ainsi qu'on envisage de légaliser l'euthanasie  (1), le vote des étrangers et le «mariage» homosexuel, toutes choses qui sont si condamnables au regard de la morale qu'on ne devrait même pas perdre son temps à en discuter.

Notons qu'on a créé de toutes pièces de faux problèmes et de faux débats «de société» pour justifier ces «avancées». Cela ne posait aucun problème à la société que les homosexuels ne se marient pas, que les étrangers ne votent pas et qu'on ne puisse pas tuer un malade aisément.

Une fois qu'on a imposé dans le débat de faux problèmes, il est facile de mettre en avant de fausses solutions.

François Hollande est parfait pour ce rôle de liquidateur. C'est un homme sans : sans famille, sans passé, sans racines, sans religion, sans patrie, sans amis, sans aspérités, sans convictions, sans caractère. Il n'a que des haines et des rancoeurs : contre son père, contre la famille, contre la religion, contre la tradition.

La décadence a trois phases : décadence du caractère, de la morale, de l'intelligence.

Nous avons vécu la première phase entre les deux guerres mondiales. La deuxième des années 50 aux années 80. Et nous sommes en plein dans la troisième.



Addendum : la notion de vide juridique est souvent utilisée pour justifier les fausses solutions de faux problèmes. Si l'on veut dire par là que la loi devrait envisager l'infinité des cas particuliers, c'est absurde. La raison d'être de l'appareil judiciaire est justement l'interprétation de lois générales pour juger des cas particuliers. Le vide juridique n'existe pas, c'est un sophisme.

Excellent article d'Anne-Marie Le Pourhiet  à propos du «retoquage» par le conseil constitutionnel de la loi sur le harcèlement sexuel :

Halte au harcèlement législatif

Nous ne souffrons pas de vide juridique, mais de trop-plein. A trop vouloir satisfaire des clientèles spécifiques, les lois se contredisent ou deviennent incompréhensibles.

Francois Hollande aurait eu toute ma considération s'il avait annoncé que son quinquennat serait celui de la simplification juridique.


**************
(1) : on notera qu'il y a pic d'euthanasies, dans les pays «avancés», au moment des départs en vacances. J'imagine la check list de départ :

> Fermer le gaz    OK

> Papiers pour la location    OK

> Matériel de plage    OK

> Abandonner le chien     OK

> Liquider papy    OK

> Prendre rendez vous avec le notaire pour la succession     OK

Aucun commentaire: