vendredi, juin 29, 2012

A quoi bon ?

Quelquefois, je verse dans le désespoir : la France me semble irrémédiablement foutue, toutes les issues bouchées.

Démographiquement, nous nous africanisons.

Economiquement, nous tombons toujours plus bas dans la médiocrité socialiste, jalouse et agressive.

Politiquement, nous consentons à notre dissolution dans l'U€RSS.

Culturellement, ai-je besoin d'insister sur l'état de la langue et des arts ?

Socialement, formons nous encore un pays ?

Finalement, l'Australie, c'est pas mal. Quand un Européen de l'ouest émigre aujourd'hui, est-ce lui qui quitte le pays ou son pays qui le quitte ? Je comprends que Simon Leys se soit retiré à Canberra et communique avec l'Europe par fax.

Aucun commentaire: