lundi, juillet 23, 2012

Dans deux jours vous travaillerez enfin pour vous !

Dans deux jours vous travaillerez enfin pour vous !

Kerdrel donne quelques chiffres mais l'essentiel est connu : les hommes de l'Etat français, qui financent leur clientélisme par l'impôt et par la dette, sont des voleurs.

Le problème : que faire ?

Et c'est là que les choses se gâtent : à part l'exil, je ne vois pas de solution réaliste. Ces gens-là détiennent tous les leviers, notamment ceux de la parole publique. Ils osent même accuser les victimes qui protestent de manque de patriotisme. Non seulement il faut se laisser détrousser, mais, en plus, il faut y prendre plaisir.

Aucun commentaire: