mercredi, août 22, 2012

L'Occident est-il trop complaisant pour les Pussy Riots ?

C'est toujours pareil : les indignés automatiques et bien-pensants professionnels étant de parfaits imbéciles, on peut parier que, derrière chacune de leurs indignations, il y a un bon gros cynique qui se marre d'avoir trouver de tels crétins pour l'aider à emmerder un ennemi.

http://bit.ly/RcUKoO

Aucun commentaire: