mercredi, août 08, 2012

Syrie : la désinformation comme elle va

Extrait d'un article sur la Syrie :

********
L’insurrection est loin d’être générale, les minorités en particulier, nombreuses en Syrie craignent l’arrivée au pouvoir des islamistes. En Syrie les différentes communautés vivaient en paix sans qu’il y eût de tension religieuse, musulmans et chrétiens cohabitaient en bonne intelligence souvent dans le même quartier.

L’information diffusée en Occident n’est absolument pas crédible. La source de référence est l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), en fait un rédacteur syrien exilé à Londres et une traductrice. « Cet organisme est devenu la source quasi unique de l’information sur le terrain, reprise in extenso par l’Agence France-Presse (AFP) et les médias français. » Il est financé par les médias panarabes et est un instrument de propagande favorable aux frères musulmans. C’est à lui qu’on doit le décompte des victimes et l’attribution des massacres, souvent fort improbable.

L’Arabie saoudite et le Qatar, via leurs chaînes de télévision par satellite, Al-Arabiya et Al-Jazira, diffusent aussi une information largement partisane.

********
Dans ces cas-là, on se pose la question : les journalistes sont-ils cons, naïfs, paresseux ou sciemment partisans ? Ou un mélange de tout cela ?

En tout cas, une certitude : les journalistes font très mal leur métier présumé, nous sommes très mal informés et ils ajoutent ainsi au malheur du monde.

J'en viens à me demander si je ne vais pas suivre le conseil de Volkoff : ne plus lire que Minute et l'Humanité.

Aucun commentaire: