jeudi, septembre 13, 2012

L'islam est par nature violent

On nous dit que l'ambassadeur américain en Libye aurait été assassiné en raison d'un film anti-islam.

Mais la vérité est que l'islam est intrinsèquement violent et, au sens propre, terroriste.

Partant de là, les islamistes trouvent toujours une "bonne" raison d'assassiner. C'est en jouant sur leur prétendue hypersensibilité de jeunes filles en fleur (et sous la menace sous-jacente de violences en cas d'irritation de cette sensibilité que tout irrite) que les musulmans conquièrent notre société : de "ne pas heurter les musulmans" en " ne pas heurter les musulmans", de lâchetés en lâchetés, on se laisse conquérir. À la violence, il faut répondre par le courage.

Et le courage commence par la vérité : l'islam est incompatible avec nos sociétés occidentales. L'islam de France ne peut pas exister, sauf à ce que la France cesse d'être la France (désir de beaucoup, et pas seulement des allogènes). Ce n'est en rien surprenant : dès l'origine, l'islam s'est construit contre les autres religions, dont le christianisme. En Europe, un musulman n'a que le choix entre cesser d'être musulman et ne pas s'intégrer. C'est d'ailleurs la tension psychologique générée par ce dilemme qui fait les Merah. Je ne reproche pas aux musulmans de l'être,  je leur reproche de l'être chez moi et, conformément à la logique de leur religion, de tenter d'imposer dans mon pays leurs us et coutumes. Leur violence se nourrit de nos faiblesses.

Il y a un siècle la pratique de l'islam était moins rigoriste parce que les musulmans étaient presque partout sous domination. Tant que nous n'aurons pas trouvé le courage de remettre l'islam en France à sa place, celle de l'intrus qui n'est pas le bienvenu, nous subirons l'escalade des revendications et la sempiternelle comédies de la "sensibilité heurtée".

Aucun commentaire: