jeudi, octobre 25, 2012

Encore une chose sur le racisme anti-blanc

Piqué chez l'Amiral Woland :

Un des problèmes majeurs du concept de racisme anti-blanc est qu’il laisse penser que l’immigration massive et le remplacement de population ne serait un problème qu’en raison de l’amour très modéré que les néo-français manifestent aux desouches.

C’est absurde puisque même s’ils étaient très gentils et qu’ils venaient chez nous montés sur des licornes chiant de l’or et rotant des arcs-en-ciel parfumés au bacon ça ne changerait rien au problème initial. Nous ne voulons pas que notre « chez nous » devienne un « chez tous ceux qui passent ». Nous ne voulons pas que notre culture ne subsiste que dans les musées et disparaisse de nos rues.

Nous ne voulons pas être forcés de devenir autre chose que ce que nous sommes. C’est, ma foi, aussi simple que cela.

Aucun commentaire: