mercredi, octobre 24, 2012

Et si l'islam était le problème ?

Et si l'islam était le problème ?

Je partage l'avis du père Boulad : l'islamisme n'est pas une perversion de l'islam mais sa pointe avancée.

J'ai déjà écrit sur la question (lire aussi les commentaires) :

Dissimulation, islam et intégration

Le mécanisme de l'invasion islamiste

Islam, islamisme et immigration

Je vais choquer en écrivant cela, mais j'ai plus de respect pour un islamiste qui sacrifie sa vie à sa cause que pour les idiots utiles de l'islamisation qui sautent comme des cabris en hurlant "Islamophobie ! Islamophobie !" et qui ne comprennent rien ou, pire, qui comprennent mais se contentent d'espérer une place de valet dhimmi dans le califat qui vient.

Heureusement, tous les musulmans ne sont pas des islamistes en puissance, à condition qu'on ne laisse pas les islamistes être les seuls à les influencer. Et l'on en revient à la thèse du père de Foucauld, qui savait de quoi il parlait : comment faire vivre harmonieusement des musulmans dans un pays occidental ? En les convertissant au christianisme.

Aucun commentaire: