mardi, novembre 20, 2012

Le retour des impôts massifs ?

Dans cet article, François Lenglet prédit un retour durable des impôts massifs. A vrai dire, je n'avais pas vu qu'ils étaient partis ...

Admettons.

Cela suppose le protectionnisme : quand les ponctionnaires rançonnent les moutontribuables, il faut les empêcher de fuir et d'acheter moins cher à l'étranger. Ce n'est pas impossible : l'économie était moins libre en 1920 qu'en 1910. Mais une guerre mondiale était passée par là.

C'est très con, la première conséquence du protectionnisme est l'écroulement du pouvoir d'achat, déjà pas très vaillant : plus de téléphones ni de voitures bon marché.

Un mien collègue très naïf dit à propos du «mariage homosexuel» que c'est tellement con que cela ne va pas se faire. Il est gentil ! Comme si la connerie manifeste était un argument politique.

Le protectionnisme est très con, mais il va peut-être se faire. C'est encore là une manifestation de la décadence de l'Occident : plutôt que se battre, on va se réfugier à l'abri de murailles, qui finissent toujours par tomber.

Alors que nous avons la recette de la réussite sous les yeux (Suède, Suisse, Nouvelle-Zélande, Australie, etc.), nous allons faire toutes les erreurs avant de nous résigner, au final, en ayant perdu encore vingt ans, à la bonne solution. C'est un trait de la démocratie selon Churchill : trouver la bonne solution après avoir essayé toutes les autres.

Aucun commentaire: