mardi, janvier 01, 2013

La navrante médiocrité du personnel politique de la IIIème république

Je suis en train de lire la biographie de Fernand de Brinon, par Gilbert Joseph.

J'aime beaucoup Joseph, qui a un style plaisamment acide et choisit ses sujets avec malice (Combattant du Vercors et Une si douce occupation).

Une fois de plus, je lis un récit de la médiocrité de notre personnel politique des années 20-30. Une vieille révérence monarchique pour le pouvoir nous fait trouver cela étonnant, dérangeant.

Je connais des gens qui, par le simple fait qu'il est président de la république, essaient de trouver des qualités qu'il n'a pas à François Hollande. Certes, ceux-là ont une âme de courtisan, même s'ils ne rencontreront jamais Hollande. En réalité, François Hollande est moins digne de louanges que certains types intelligents, droits et cultivés de mon entourage qui ne passeront pas à la télé.

Vu la bassesse de notre personnel politique, chacun connaît  des gens qu'il préférerait citer en exemple à ses enfants plutôt que nos politiciens.

Pourtant, l'exaltation injustifiée des hommes de pouvoir est très répandue. Hélas.

Aucun commentaire: